Cristiano Ronaldo a remporté lundi le Ballon d'Or, titre individuel suprême en football, le deuxième de sa carrière après 2008, devançant les deux autres finalistes Lionel Messi et Franck Ribéry, a annoncé France Football sur son site, puis la Fifa lors du gala. "Il n'y a pas de mot pour décrire ce que je ressens", a déclaré le joueur, presque en larmes.

Le Portugais succède à Messi, quadruple tenant du titre. "CR7", son surnom, est un serial buteur (69 buts en 59 matches) et a été le héros des barrages du Mondial en qualifiant le Portugal à lui seul face à la Suède, avec notamment un triplé au match retour.

Petit bémol, pour Ronaldo, 28 ans: il n'a rien gagné avec le Real Madrid en 2013. Contrairement à Franck Ribéry, 30 ans, qui a tout remporté l'année écoulée avec le Bayern Munich -Bundesliga, Ligue des champions, Coupe d'Allemagne, SuperCoupe d'Europe et Mondial des clubs- sans oublier le titre de joueur UEFA de l'année. Messi, 26 ans, lui, a été mis hors-course par une série de blessures qui l'ont empêché de faire une grande année et de prétendre à une cinquième couronne.

Equipe-type sans Kompany

Zlatan Ibrahimovic, Lionel Messi, Cristiano Ronaldo ainsi que Franck Ribéry font partie du "FIFPro World XI", l'équipe-type de l'année 2013, désignée lors de la cérémonie de remise du Ballon d'Or 2013. Vincent Kompany, défenseur et capitaine de Manchester City, leader du championnat d'Angleterre, qui était le seul joueur belge parmi les 55 préséléctionnés, n'a pas obtenu assez de voix pour y figurer.

Outre ces quatre joueurs, le onze-type se compose du gardien Manuel Neuer, des défenseurs Philipp Lahm, Sergio Ramos, Thiago Silva, Dani Alves, des milieux Andres Iniesta et Xavi. Le trio de finalistes pour le Ballon d'Or Ribéry-Ronaldo-Messi a été logiquement inclus dans ce onze-type à forte connotation barcelonaise, puisque quatre joueurs du Barça le composent (Iniesta, Xavi, Alves, Messi). Du Bayern Munich, qui a pourtant tout raflé sur la scène européenne et allemande, seuls Neuer et Lahm en sont les représentants aux côtés de Ribéry.

Force montante en Ligue des champions, le Paris SG compte deux joueurs dans cette équipe élue par vote des footballeurs professionnels dans le monde, sous l'égide de la FIFPro, syndicat mondial des joueurs: Thiago Silva et Ibrahimovic. Deux joueurs du Real Madrid la complètent: Sergio Ramos et Cristiano Ronaldo.

Jacques Rogge et Pelé primés

Jacques Rogge, ancien président du Comité international olympique, a reçu le prix du président de la Fifa, décernée à une "personnalité remarquable du sport". Rogge, 71 ans, avait quitté son poste de président au CIO en septembre 2013, après deux mandats.

Un Ballon d'Or d'honneur a été réservé à l'ancienne gloire du foot brésilien Pelé. "C'est toujours très agréable", a commenté le "Roi" Pelé dans une vidéo diffusée sur le site de l'hebdomadaire français lundi, avant la soirée de gala officielle. "Pour des raisons de règlement, le roi Pelé ne figure pas au palmarès du Ballon d'Or. Une anomalie corrigée en 2013", explique France Football.

Pelé avait lui-même révélé dimanche qu'il allait recevoir un Ballon d'Or. "J'ai gagné trois Coupes du monde, mais à une époque où le Ballon d'or n'existait pas. Mais la Fifa a décidé de m'en accorder un", avait affirmé Pelé aux médias brésiliens depuis Zurich.

Jupp Heynckes élu entraîneur de l'année, Silvia Neid sacrée coach d'une équipe féminine

Jupp Heynckes, qui a mis un terme à sa carrière l'été dernier après un triplé Ligue des champions-Championnat-coupe d'Allemagne avec le Bayern Munich, a été désigné entraîneur de l'année 2013, lundi à Zürich, lors de la cérémonie de remise du Ballon d'Or 2013.

L'Allemand de 68 ans était en concurrence dans une finale à trois avec son compatriote Jürgen Klopp et l'Ecossais Alex Ferguson, retraité comme lui depuis l'an passé après 26 années passées sur le banc de Manchester United.

La compatriote de Jupp Heynckes Silvia Neid, coach de l'équipe allemande championne d'Europe en titre, a elle été sacrée lundi coach d'une équipe féminine de l'année.

Elle devance les autres finalistes, l'Allemand Ralf Kellermann (Wolfsburg, vainqueur de la Ligue des Champions)et la Suédoise Pia Sundhage (sélection suédoise, demi-finaliste de l'Euro).

Ibrahimovic reçoit le prix Puskas du plus beau but de la saison écoulée

L'attaquant suédois Zlatan Ibrahimovic a remporté lundi le prix Puskas qui récompense l'auteur du plus beau but de la saison écoulée pour son improbable retourné acrobatique de plus de 30 mètres réussi contre l'Angleterre, en match amical avec sa sélection le 13 novembre 2012.

Ibrahimovic, qui succède au Slovaque Miroslav Stoch (Fenerbahçe), était en compétition dans une finale à trois avec le Brésilien Neymar et le Serbe Nemanja Matic, et son but a été plébiscité par le biais d'un vote sur internet.

Son ciseau réussi à une distance exceptionnelle pour un tel geste a supplanté celui de Matic, une puissante volée du gauche en faveur de Benfica contre le FC Porto en championnat du Portugal, le 13 janvier 2013, et celui de Neymar, une superbe volée du droit pour le Brésil contre le Japon en Coupe des Confédérations, le 15 juin 2013.

Créé en 2009, le prix Puskas a récompensé cette année-là un but du Portugais Cristiano Ronaldo, en 2010 un but du Turc Hamit Altintop, en 2011 une réalisation de Neymar et l'an passé celui de Stoch.

Ce sont les internautes qui ont choisi le but d'Ibrahimovic après avoir désigné les trois buts finalistes parmi les dix présélectionnés dans un premier temps par la FIFA.

Ferenc Puskas, mythique buteur hongrois des années 1950, était l'une des grandes vedettes du Real Madrid. Il est décédé en 2006 à l'âge de 79 ans, dans son pays natal.