Le vainqueur de l'Euro-2016 pourra empocher jusqu'à 27 M EUR s'il a gagné tous ses matches, sur le total de 301 M EUR distribués aux 24 équipes participantes, a annoncé vendredi l'UEFA à l'issue de son Comité exécutif.

"Le champion d'Europe 2016 recevra 8 millions d'euros pour la seule finale et le vice-champion 5 millions pour ce match final", selon le communiqué de l'instance.

Chacune des 24 équipes percevra d'emblée 8 millions d'euros. Au premier tour, une victoire sera récompensée d'un million d'euros, et un nul de 500.000 EUR.

Les équipes qualifiées pour les 8e de finale se verront verser chacune 1,5 M EUR, les huit quart-de-finalistes 2,5 M EUR supplémentaires, et la prime récompensant la qualification en demi-finale s'élèvera à 4 M EUR.

Le maximum des gains pour un champion final ayant remporté ses trois matches de groupe s'élèvera donc à 27 M EUR contre 23,5 M EUR en 2012.

L'UEFA déboursera 301 M EUR au total, contre 196 M EUR lors de l'Euro-2012, et 184 M EUR en 2008, deux tournois qui se jouaient à 16 équipes, alors que celui programmé en France (10 juin-10 juillet) comptera pour la première fois 24 participants.


Technologie sur ligne de but envisagée pour Euro et coupes d'Europe

L'UEFA devrait décider en janvier d'appliquer la technologie sur la ligne de but (GLT) aux matches de l'Euro-2016 puis aux coupes d'Europe, a annoncé vendredi son secrétaire général Gianno Infantino.

"La technologie sur la ligne de but est sur la table depuis quelques temps, a dit Gianno Infantino. Le sujet a été discuté à une réunion des arbitres récemment, et en profondeur aujourd'hui (vendredi). Le Comité exécutif a décidé que la décision sur son utilisation serait prise en janvier, mais il y a une attitude positive".

"Il y a des aspects pratiques, a-t-il dit pour expliquer le délai. Quand l'UEFA décidera d'utiliser la GLT en plus des cinq arbitres, ce sera pour l'Euro et les compétitions de clubs de l'UEFA de la saison prochaine (Ligue des champions et Europa League), ça veut dire 80 stades. Ca donne des défis techniques et logistiques".

La GLT, utilisée dans quatre grands championnats européens (Allemagne, Angleterre, France, Italie), avait été étrennée dans un tournoi international A lors de la Coupe du monde 2014 au Brésil.

Michel Platini, président de l'UEFA depuis 2007, actuellement suspendu par la justice interne de la Fifa, est un opposant de longue date à l'introduction de la technologie, et surtout de la vidéo, dans le football.