Romelu Lukaku a, une nouvelle fois, répondu présent au bon moment sous les couleurs de l'Inter. Face au Bayer Leverkusen, le Diable rouge a tout simplement inscrit son 31e but de la saison toutes compétitions confondues. Le tout dans un quart de finale palpitant qui aura donné les Italiens vainqueurs avec un homme qui était au four et au moulin pendant toute la rencontre : Romelu Lukaku.

Ses statistiques personnelles à l'issue du match parlaient pour lui. Si les Milanais n'ont pas eu la possession du cuir pendant la rencontre, ils pouvaient toutefois compter sur Big Rom' pour trouver un appui aux avant-postes. Avec 49 ballons touchés durant l'ensemble de la rencontre, nul doute que l'attaquant aura été sollicité durant ce match. Sa prestation cinq étoiles n'est évidemment pas passée inaperçue dans les médias transalpins qui ont consacré leur Une de ce mardi à Romelu Lukaku.

"EuRomelu"

Le Corriere dello Sport s'est fendu d'un jeu mots assez amusant et significatif pour commenter la victoire des Nerrazzuri en titrant en première page de son édition "Euromelu". Pour le quotidien sportif italien le poids de Lukaku dans le jeu a été déterminant et ce dernier a "pris son équipe sur ses épaules pour l'emmener vers le succès et la qualification."


Pour La Gazzetta dello Sport, c'était tout simplement le "Lukaku show". Le journal italien a mis à l'honneur le record de Big Rom' qui a ainsi battu celui que détenait Alan Shearer en inscrivant 9 buts en 9 rencontres d'Europa League. Le quotidien a également osé la comparaison avec le Brésilien Ronaldo et les 3 buts qu'il reste à Lukaku pour égaler le record de buts sur une saison sous les couleurs de l'Inter. Nommé homme du match avec un beau 7,5/10 (Ndlr: les quotidiens italiens ont pour réputation d'être très durs dans leurs cotes), les louanges pleuvaient sur notre Diables rouge : "Il a martyrisé le pauvre Edmond Tapsoba et a catalysé sur lui toutes les actions offensives de l’équipe. Un Lukaku comme celui-là est intenable."

© D.R.

Chapeau l'artiste !