Les Anglais de Tottenham ont facilement dominé les Italiens de l'Inter Milan en s'imposant 3 à 0 (2-0) en 8e de finale aller de l'Europa League, jeudi à Londres.

Ce duel aux allures de Ligue des champions entre le 3e du Championnat anglais et le 5e du Calcio a déçu tant la domination anglaise a été nette.

Jamais les Interistes n'ont semblé être capables de réagir après une entame désastreuse.

Dans leur stade chantant de White Hart Lane, les Anglais ont rapidement fait la différence avec des buts de l'inévitable Gallois Gareth Bale (6e) et l'Islandais Gylfi Sigurdsson (18e) en première période.

Bale s'est trouvé à la réception d'un centre de Sigurdsson pour une tête ajustée au point de pénalty et l'Islandais a profité d'un ballon repoussé par le gardien sur une frappe de Defoe.

Le défenseur belge Jan Vertonghen a confirmé la supériorité des Hotspurs en trompant de près le gardien de l'Inter Handanovic d'une tête, alors qu'il était seul aux 6 mètres sur un corner. Mais le score aurait pu être plus sévère. Avec ce succès, Tottenham, tombeur de Lyon au tour précédent, est sur une série de 8 matches sans défaite, toutes compétitions confondues.

Seul espoir pour l'Inter avant le match retour jeudi prochain à Milan, la suspension de Gareth Bale. Le Gallois, auteur de son 21e but cette saison, a été averti pour avoir simulé une faute dans la surface.

Chelsea perd contre le Steaua

Le champion d'Europe Chelsea, avec Eden Hazard en tant que titulaire, reversé en Europa League et qualifié de justesse face au Sparta Prague en 16e de finale, a perdu jeudi 1 à 0 face aux Roumains du Steaua Bucarest en 8e de finale aller, en Roumanie.

Dopé par sa qualification face à l'Ajax d'Amsterdam en 16e de finale, le Steaua Bucarest, solide leader du championnat roumain, s'est offert la victoire face à l'équipe de Benitez, pourtant favorite sur le papier.

Après avoir appliqué une pression continue sur Chelsea en première mi-temps, Steaua voyait ses efforts couronnés à la 34e minute. Rusescu entrait dans la surface et se faisait accrocher par Ryan Bertrand. Penalty pour les Roumains, transformé en but sans ciller par Rusescu dans un Arène nationale surchauffée.

Le match assez terne jusque-là s'animait et quelques minutes plus tard (38) c'est Chelsea qui donnait des sueurs froides au Steaua avec un tir de Benayoun bien repoussé par le gardien Tatarusanu.

Chelsea partait à l'attaque en deuxième mi-temps mais l'équipe de Reghecampf résistait, grâce notamment à des arrêts sans faille du gardien Tatarusanu. Ce dernier repoussait notamment un tir dangereux de Marin (82).

Après cette victoire, les Roumains se rendront à Londres au match retour le 14 mars avec l'espoir de créer "un phénomène mondial en éliminant Chelsea" selon les mots du patron du Steaua Gigi Becali.n contrat jusqu'en 2016.

La Lazio en ballotage favorable

Des quatre premiers matches des huitièmes de finale aller de l'Europa League de football, c'est la Lazio Rome qui a réalisé la meilleure opération. Le club italien, sans Luis Pedro Cavanda qui n'est plus en odeur de sainteté, est allé s'imposer 0-2 sur la pelouse de Stuttgart, le tombeur du RC Genk au tour précédent. Ederson (21) et Onazi (56) ont marqué les buts romains.

Autre vainqueur hors de ses bases, le Fenerbahçe Istanbul est venu gagner chez les Tchèques du Viktoria Plzen 0-1 grâce à Webo (81) qui a récompensé des visiteurs offensifs. Les Tchèques avaient marqué lors de leurs seize matches précédents.

En obtenant le partage 0-0, à Moscou, contre Anzhi Makhachkala, les Anglais de Newcastle ont aussi réalisé une bonne opération. Ils devront toutefois se méfier des hommes du Guus Hiddink au retour.

Joao Carlos, passé par Lokeren et le Racing Genk, a disputé l'intégralité de la partie pour Anzhi alors que l'ancien joueur du Standard Mehdi Carcela est monté sur la pelouse à la 84e.

Cheick Tioté, ancien du Sporting Anderlecht, est lui aussi monté au jeu à la 84e, pour le compte de Newcastle. A noter que Mbark Boussoufa ne figurait pas dans le noyau d'Anzhi puisqu'il était suspendu.

A Lisbonne, Benfica a dominé Bordeaux, dernier rescapé français en C3, sur un but attribué au gardien girondin Carrasso contre son camp: sur une superbe frappe du gauche à l'entrée de la surface de l'attaquant espagnol Rodrigo, le ballon frappait la transversale et rebondissait sur un bras du gardien avant de rentrer dans son propre but.

Pour le reste, Bâle a dominé Saint-Pétersbourg 2 à 0 (buts de Diaz 83e et A. Frei 90+4 s.p.), Levante et Rubin Kazan ont fait match nul 0 à 0.