Le Standard a partagé l'enjeu avec le Wisla Cracovie (1-1), mais il nourrira des regrets au vue de la physionomie de la rencontre.

Le début de partie était animé, avec une frappe de Tchité dès la 4e minute sur le gardien adverse Pareiko et une première occasion sérieuse pour le Wisla sur le contre, mais Gargula croisait un peu trop sa frappe. Ce même Gargula envoyait un coup-franc, dévié par Buyens, sur la barre transversale de Bolat, médusé (17e).

Melikson ratait ensuite sa reprise (22e) avant que Pareiko ne capte en deux temps, devant Cyriac, une frappe lourde de Tchité (23e).

A la 26e, Buyens récupérait le ballon et filait vers les seize mètres où il s'écroulait après une poussée dans son dos de Czekaj. L'arbitre indiquait le point de pénalty et excluait le défenseur du Wisla. Cyriac, plein d'adresse et de sang-froid, donnait l'avantage aux siens avec une panenka (26e, 0-1).

Les rouches avaient le match en mains, mais ils ne se montreront pas capables de faire le break car en deuxième période se sont les Polonais qui se créeront les plus belles possibilités. A la 48e, Felipe, du postérieur, bloquait une frappe de Genkov, puis Malecki, esseulé, envoyait le ballon au-dessus des cages de Bolat (50e).

Genkov et Iliev mettaient encore le feu au sein de la défense du Standard, mais manquaient d'efficacité dans le dernier geste. Du moins, jusqu'à la 88e, moment choisi par Genkov pour prolonger au fond des filets de Bolat un coup franc botté par Melikson.

Au final, le Standard obtient un résultat positif puisqu'il a réussi à inscrire un but à l'extérieur, mais il se dira peut-être qu'il est passé à coté de la montre en or en étant incapable de menacer une équipe en infériorité numérique.

Le match retour se déroulera jeudi prochain à Sclessin, mais ce sera sans Kanu et Vainqueur qui ont écopé de la carte jaune de trop pendant ce match.

Le FC Bruges s'incline en Allemagne

Le FC Bruges s'est incliné 2-1 sur la pelouse d'Hannovre en 16es de finale aller de l'Europa league de football, jeudi en Allemagne.

Les deux premières occasions du match étaient allemandes: Figueras se jetait à propos sur une tentative de Diouf (9e) et Pinto frappait sèchement à côté. Bruges répliquait via une tête de Figueras (28e), avant qu'Akpala ne soit devancé de peu par le gardien allemand Zieler (33e). Dans les arrêts de jeu, Rausch tentait une frappe de l'extérieur du pied, de peu au-dessus de la cage défendue par Kujovic.

La seconde période débutait bien pour le Club: Stenman déposait le cuir sur la tête de Lestienne, qui avait plaçait le ballon hors de portée de Zieler pour faire 0-1 (51e). La réponse allemande ne se faisait pas attendre: Stindl envoyait le cuir au-dessus alors qu'il était au petit rectangle. Akpala arrivait lui un rien trop court pour doubler la mise (60e).

A 20 minutes du terme, un but contre son camp de Donk était annulé pour on ne sait quelle raison par l'arbitre portugais De Sousa. Bruges finissait par concéder l'égalisation trois minutes plus tard (73e) des oeuvres de Sobiech. Cinq minutes plus tard seulement, à la 78e, l'arbitre accordait un penalty généreux à Hannovre. Schlaudraff prenait ses responsabilités et offrait la victoire à son équipe d'une subtile panenka. Diouf (90e) et Rausch (90+2) étaient très proches d'aggraver le score en toute fin de partie.

Le match retour se disputera le 23 février au Stade Jan Breydel.