Cette décision intervient au lendemain du match Genk - Malines qui a vu de nombreux supporters limbourgeois ne pas respecter les mesures mises en place afin de lutter contre le coronavirus.

Lundi, la direction limbourgeoise, dans une lettre adressée à ses propres supporters, n'a pas hésité à pointer du doigt le comportement de certains fans amassés derrière le but, pour la plupart sans masques buccaux et sans respecter la distanciation sociale.

C'est donc peu surprise par la décision de Ben Weyts que la direction a accueilli la nouvelle. "Nous savions qu'elle pouvait tomber", a déclaré à Belga le porte-parole du club Peter Morren.

Le ministre des Sports avait prévenu qu'il effectuerait des contrôles et des évaluations à l'occasion du retour des fans dans les stades. Ben Weyts a indiqué que les "autorités du club ne sont pas intervenues efficacement" dimanche à Genk.

Si 5.000 places étaient disponibles contre Malines, seuls 3.140 supporters étaient présents pour la réception de Malines dimanche. Lundi prochain, Genk ne pourra distribuer que 2.500 tickets à l'occasion de la 7e journée de championnat contre Ostende.

Dans la foulée, la Pro League, association des clubs professionnels, s'est aussi fendue d'un communiqué. "Nous devons condamner le comportement négatif de cette minorité. Cela met en danger la santé publique, ne montre aucun respect pour l'engagement des clubs et de tous leurs employés qui ont travaillé de manière intensive afin de rendre possible le retour des supporters et compromet le retour du public dans nos stades."