VALERENGEN (Nor) 1

CLUB BRUGES 0

VALERENGEN: Arason; Brocken, Johnsen, Waehler, Dos Santos, Gashi, T. Holm, Grindheim, Skiri, Iversen, Flo (74e Hoseth).

CLUB BRUGES: Butina; De Cock, Clement, Maertens (77e Ishiaku), Valgaeren, Klukowski, Englebert, Vermant, Leko, Verheyen, Balaban (81e Blondel).

ARBITRE: M. Hrinak (Slq).

AVERTISSEMENTS: Maertens, Grindheim, T. Holm, Iversen, Verheyen.

LE BUT: 57e Iversen (1-0).

Le Club Bruges se rapprocherait-il de la... Coupe de l'Uefa? Il a encaissé en Norvège la défaite par un but d'écart la plus dangereuse qui soit dans la petite demi-heure, à cheval sur le repos, au cours de laquelle il a perdu le contrôle des événements. «Nous sommes plus forts en déplacement: pour cette raison, un partage blanc ne m'affligerait pas, avait affirmé Kjetil Rekdal. «Moi, j'attends de mon équipe qu'elle inscrive au moins un but!», avait répliqué Jan Ceulemans.

Obus de Gashi sur la latte

Toutefois, en associant Valgaeren à Maertens et à Clement dans l'axe de sa défense, l'entraîneur du Club avait prioritairement voulu prévenir le danger que chaque ballon aérien norvégien pouvait représenter.

Les Brugeois encaissèrent effectivement un premier et sérieux avertissement - sans frais - dès la 3e minute lorsque leur défense repoussa mal un long drop norvégien: l'obus, décoché de loin, de Gashi s'écrasa sur l'angle du but! La réplique brugeoise fusa cinq minutes plus tard: sur coup de coin de Vermant, le coup de tête de Valgaeren fila de peu à l'extérieur du montant.

Les deux formations bénéficièrent d'espace au centre du terrain mais aucune d'elles n'y régna en patronne: Valerengen négligeait cette zone de manoeuvre et le Club n'étoffait pas suffisamment sa reconversion offensive pour provoquer un déséquilibre significatif. A la 20e, sur un long centre de la droite, un coup de tête d'Iversen fila, lui, aussi à côté du but. A la 29e, un coup franc à ras de terre de Brocken aboutit dans les bras de Butina. Le Club n'était pas dominé mais il ne menaçait le gardien adverse que sur les coups de coin qu'il se ménageait.

Mais, là aussi, les Norvégiens régulaient le trafic. Valerengen se fit pressant juste avant et juste après le repos. Les Brugeois ne parvenaient plus à maintenir le ballon à ras de terre. A la 49e, Butina détourna des poings un dur coup franc de Brocken. Le Club ne se dégageait plus. Il concédait trop de coups francs et de coups de coin. C'est toutefois sur une action qui aurait dû rester anodine qu'il se fit surprendre. Sur une relance de l'arrière, dans l'axe, une déviation de la tête figea toute l'équipe brugeoise. Dans la continuité de l'action, Iversen se montra plus prompt que Clement et surprit Butina (1-0).

Le Club avait intérêt à rejouer au football. A un quart d'heure de la fin, Kjetil Rekdal retira Flo, un attaquant, pour étoffer sa ligne médiane. Jan Ceulemans retira un arrière, Maertens, et lança au jeu Ishiaku. A la 86e un bon tir de Leko frôla le montant. Il eût fallu jouer comme cela plus tôt...

© Les Sports 2005