Au lendemain de ce succès historique, la presse allemande jubile tandis que la presse espagnole n'est pas tendre envers le Barça.

"Le Rekordmeister n'a pas eu de pitié pour le grand Barcelone et a éliminé l'ensemble des stars autour du sextuple Ballon d'Or Lionel Messi de la Ligue des Champions", peut-on lire dans le Bild.

"C'était une différence de classe, une liquidation, une humiliation, une démonstration de force ! Après seulement 31 minutes, c'était 4-1. Auparavant, le Barça n'avait JAMAIS encaissé quatre buts avant la mi-temps en Ligue des Champions. Et l'équipe n'a jamais encaissé cinq buts lors d'un match de la Ligue des Champions. Historique ! L'impitoyable machine du Bayern rend tout possible."

Kicker s'est également montré élogieux envers les Bavarois. "Le Bayern Munich s'est qualifié pour les demi-finales avec un succès historique mais un résultat désastreux pour le FC Barcelone. Le Rekordmeister n'a laissé aucune chance à des Catalans catastrophiques en défense. Une victoire historique pour le Bayern a coïncidé avec un déclin tout aussi historique du Barça."

Les journaux espagnols ont été stupéfaits de l'effondrement du FC Barcelone. "Fiasco historique pour le Barça", a titré Mundo Deportivo. "Le Bayern a battu Barcelone sur un score écrasant de 8-2, un résultat jamais vu récemment dans une compétition. Les joueurs qui ont permis au club de vivre ses plus grands moments ne sont plus dignes d'un club comme le FC Barcelone. 'Nous sommes le Barça, la meilleure équipe du monde', a répété Vidal avant le match. Ce Barça est maintenant de l'histoire ancienne."

"Ce n'était pas un match mais un meurtre de sang froid", a écrit Goal. "Une meurtre que l'on avait vu venir. À Lisbonne, c'était un match entre des athlètes et des touristes avec un score lourd et mérité. Comme la chronique d'une mort annoncée, le Bayern a battu le Barça de manière dévastatrice."