Après qu'une équipe du Kosovo a proposé à Luis Suarez de défendre ses couleurs pendant sa suspension de neuf matches, la Fifa a rappelé que l'attaquant uruguayen, exclu du Mondial pour avoir mordu l'Italien Chiellini, était également interdit de toutes activités liées au football pendant quatre mois.

Lundi, Hajvalia, un club de la capitale du Kosovo Prisitina, a offert à Suarez de de jouer en toute légalité pour lui durant sa suspension pour neuf matches par la Fifa, car le Kosovo n'en est pas membre.

La Fifa a réagi en rappelant que Suarez ne peut jouer dans aucun pays, Kosovo compris. La commission de discipline de la Fifa a infligé à Suarez une suspension de neuf matches et quatre mois d'interdiction de toutes activités liées au football.

Le Kosovo, qui a proclamé son indépendance de la Serbie en 2008, n'est pas membre de l'Uefa (instance dirigeante du foot européen) et de la Fédération internationale de football en raison de l'opposition de Belgrade. L'indépendance du Kosovo a été reconnue par les Etats-Unis et une majorité de pays de l'Union européenne. Elle est farouchement rejetée par la Serbie, appuyée par la Russie et... l'Uruguay.


Suarez présente ses excuses à Chiellini

L'Uruguayen Luis Suarez a présenté lundi ses excuses à l'Italien Giorgi Chiellini pour la morsure qu'il lui a infligée la semaine dernière.

"Je me repens profondément, je demande pardon à Giorgio Chiellini et à toute la famille du football", dit le footballeur sur Facebook en promettant de ne plus recommencer.