Jour J-11. Le 30 juillet, le Standard inaugurera la saison 2010-2011 en accueillant Zulte Waregem à Sclessin. Dominique D’Onofrio est confiant. "Je le sens bien, lance le coach. Je vois dans le groupe de l’enthousiasme, de la réceptivité. Le noyau est jeune mais équilibré. Les joueurs poursuivent un objectif commun."

Avec les départs (entérinés ou quasi) de De Camargo, Jovanovic, Mulemo, Sarr, Collet, Nicaise, Dalmat et Marcos ainsi que les prêts de Traoré, Gershon, Mutombo et Camara, le Standard a transféré beaucoup de nouveaux joueurs. Et il faut créer une nouvelle cohésion. "Il y a un peu de reconstruction à faire mais on a acquis des joueurs dans tous les secteurs et les nouveaux se sont déjà bien intégrés. Il y a une excellente ambiance. Les anciens comme Defour, Witsel et Pocognoli doivent être des moteurs pour les jeunes."

Blazic est venu concurrencer Bolat et Van Hout : "On a trois bons gardiens et on gardera ce trio pour la saison", commente "DD".

En défense, le Standard a enregistré les arrivées de Ciman et Opare. "Ciman s’est directement adapté. On dirait qu’il joue ici depuis des années. Il a évidemment l’avantage de bien connaître notre championnat. Opare ? Il s’intègre très facilement. Il a un potentiel au-dessus de la moyenne. Il pourra apporter quelque chose."

Dans l’entrejeu, où le Standard récupère Defour et Angeli, il y a onze joueurs pour quatre ou cinq places Il y a surtout beaucoup de joueurs créatifs. "Chacun doit s’exprimer avec ses qualités. Mais la créativité ne suffit pas dans une équipe", souligne l’entraîneur qui dispose aussi de solides gabarits avec les arrivées de Dibi et de Pamic. Ce dernier semble un peu lent et timide. "La vitesse n’est pas la qualité indispensable à son poste. Un médian défensif doit surtout avoir l’intelligence, la saine agressivité, la récupération et la relance "

Le secteur offensif a été fortement remanié : Benteke et Kabamba sont revenus de prêt, Cyriac est rétabli de sa blessure, Meteb et Bokanga sont arrivés. Et Mbokani est toujours là. "Il ne faut jamais dire jamais mais je ne pense pas qu’il y aura encore des départs. Defour ? Je ne me pose pas la question, il fait partie du noyau. Je pense qu’il peut encore rester au moins un an", conclut Dominique D’Ono-frio qui espère encore les arrivées d’un défenseur et d’un gaucher polyvalent. "Mais ce n’est pas de mon ressort "