Il y a quelques jours l'ACFF a décidé de maintenir la pratique du football chez les jeunes, jusqu'en U16. L'Association des Clubs Francophones de Football souhaitait en effet que les enfants puissent continuer à faire du sport. Cependant la fermeture des buvettes et l'interdiction d'accès aux vestiaires rendent la tâche beaucoup plus compliquée. Et les mesures prises hier après-midi par le comité de concertation ne laissent pas entrevoir la moindre éclaircie. 

L'ACFF n'est pas insensible à la situation. Ce samedi matin, son président, David Delferière, a décidé d'aller lui-même sur le terrain afin d'avoir une idée plus précise de la situation. "Les parents et les enfants semblent très contents mais il faut dire que les terrains ne sont pas encore boueux et qu'il ne pleuvait pas. En ce qui concerne les vestiaires, nous avons rentré une demande de protocole à la ministre la semaine dernière mais, avec les décisions annoncées hier, nous devons voir si elle est encore valable. Pour les clubs, nous savons que c'est un problème. Mais d'un autre côté, plusieurs dirigeants craignent de devoir rembourser les cotisations en cas d'arrêt", explique-t-il. 

Les avis sont partagés mais une décision devra être prise. "Ils étaient partagés lors du conseil d'administration, ils le sont aussi au sein des comités provinciaux, chez les parents, chez les dirigeants... Le comité de crise de l'ACFF se réunira lundi. Quelle que soit la décision prise, il y aura du pour et du contre. Laissons passer le week-end et puis nous verrons."