Frank Acheampong (23 ans) est tout proche d’un transfert au Tianjin Teda, un club de D1 chinoise où évolue, entre autres, l’ancien médian de Chelsea John Obi Mikel. Le Ghanéen doit encore donner son accord définitif mais il est très tenté par cette offre mirobolante.

À Tianjin (la même ville qu’Axel Witsel mais pas le même club), on lui propose un salaire monstrueux : un peu plus de 300.000€ par mois, près de 3,7 millions par an. De quoi quadrupler sa fiche de paie actuelle…

Un salaire suffisant pour lui faire oublier ses rêves de Premier League mais Acheampong ne devra pas traîner : le marché chinois ferme ses portes le 14 juillet, ce vendredi donc. Et Tianjin Teda doit encore vendre l’un de ses quatre étrangers sous contrat, le quota maximum.

Si le gaucher, arrivé au RSCA en janvier 2013 pour un million d’euros en provenance de Thaïlande, s’apprête à toucher le jackpot en Chine, Anderlecht devra se contenter d’une somme entre 7 et 9 millions d’euros. On est loin des 15 millions offerts pour Okaka en juin 2016 car la donne est différente.

Premièrement, Acheampong avait un bon de sortie suite à l’offre de 7 millions d’Hull City refusée en janvier dernier. Deuxièmement, les clubs chinois sont (un peu) plus regardants suite au durcissement de la réglementation du football là-bas. Chaque club qui achète un joueur étranger doit ainsi verser exactement la même somme à la fédération chinoise pour la formation des jeunes locaux.

À Anderlecht, on va maintenant chercher un nouveu joueur de flanc, probablement plus défensif qu’Acheampong pour concurrencer Obradovic. Ali Adnan, l’Irakien d’Udinese, fait partie des joueurs proposés au Sporting ces dernières semaines mais il est aussi sollicité par l’Espanyol, le CSKA Moscou ainsi que des clubs turcs et français.