Le Racing Genk a exprimé lundi dans un communiqué son mécontentement au sujet de la poupée pendue avec le maillot d'Alejandro Pozuelo montrée par des supporters dimanche lors du déplacement à Zulte Waregem. Le club regrette également l'utilisation de feux d'artifice durant le match.

"Hier, à Waregem, nous avons terminé la saison régulière en tant que N.1", a indiqué le club. "Nous sommes fiers de nos supporters qui étaient à nouveau derrière l'équipe de l'autre côté du pays. Nous sommes aussi fiers de notre staff et de nos joueurs. Nous sommes impatients de disputer les playoffs."

"Mais nous sommes aussi déçus", a ajouté le club. "Les feux d'artifice sont interdits dans les stades de football, ils causent des nuisances et surtout mettent des vie en danger. Hier, des feux d'artifices ont à nouveau été allumés dans le secteur visiteurs. Résultat? Des retards sur le terrain, une amende pour le club, une interdiction de stade pour quelques supporters et l'image du RC Genk ternie. Nous en reparlerons avec les supporters. Car nous ne gagnons rien avec les feux d'artifice dans le stade."

"Notre tifo avant la rencontre à Waregem était magnifique, notre train sur les rails, peu de supporters en Belgique accomplissent cela. Ce qui est ensuite arrivé avec la poupée portant le maillot de Pozuelo est totalement inacceptable et nous espérons ne plus jamais voir cela. Nous sommes le KRC Genk. Nous sommes bleu vif, plus forts, voulons gagner, mais pas aux dépens de notre club."

Les supporters n'ont pas apprécié le choix de Pozuelo de quitter Genk après la saison régulière pour rejoindre Toronto en Major League Soccer. L'Espagnol n'était pas présent au stade Arc-en-Ciel dimanche. Il était rentré dans son pays natal pour être aux côtés de son grand-père mourant.