Déception et fierté sont les deux sentiments qui prédominaient chez Georges Leekens mercredi à Zaventem au lendemain de la défaite des Diables Rouges 3-2, à Istanbul, face à la Turquie lors de leur deuxième rencontre des qualifications de l'Euro-2012. "Nous avons montré que nous avons de nouveau une équipe" a-t-il ajouté.

"Naturellement la déception est forte", a poursuivi le patron des Diables. "Nous n'avons pas été surclassés, au contraire, au moment où nous contrôlions parfaitement la rencontre, nous avons commis une petite faute et un but est tombé. Pour pouvoir gagner un match, nous devons être plus malins, mais c'est inhérent à un jeune groupe. Nous devons aussi être plus efficaces et supprimer ces petites fautes. Des erreurs individuelles se sont de nouveau produites, mais devons nous pour cela pendre un Gillet ou un Vermaelen ou un Vertonghen ?"

"La déception dans le groupe est aussi très grande. Les garçons vont maintenant rejoindre leur club et dans quelques semaines nous nous retrouverons et préparerons les prochaines rencontres", a poursuivi Leekens qui évoquait les rendez-vous au Kazakhstan (8/10) et contre l'Autriche (12/10).

"La colère contre l'arbitre est retombée, mais nous espérons avoir un bon arbitre et un bon terrain lors de nos prochaines rencontres. Au Kazakhstan, nous jouerons sur un terrain synthétique. Je vais bien réfléchir comment y préparer ma sélection. Nous n'avons pas beaucoup d'alternatives mais nous allons en tout cas nous entraîner sur surface synthétique."