Le sélectionneur fédéral Georges Leekens est revenu mercredi matin au siège de l'Union belge sur les victoires des Diables Rouges vendredi en Autriche (0-2) et mardi contre l'Azerbaidjan (4-1) en qualifications pour l'Euro 2012 de football. "Je suis fier des mes joueurs", a déclaré l'entraîneur des Diables Rouges, qui occupent seuls la 2e place du groupe A avec 10 points. "Mes joueurs ont donné le bon exemple sur et en dehors du terrain. Nos matches n'ont pas été parfaits, mais nous avons fait ce que nous devions faire", a dit Leekens. "Il ne faut pas être euphorique, mais nous pouvons être fiers de notre prestation. L'équipe nationale doit promouvoir le football belge, les Diables Rouges doivent être un exemple".

Quelque 2.000 personnes ont supporté les Diables vendredi à Vienne. Mardi, ils étaient 35.000 au stade Roi Baudouin. "Qui aurait cru il y a six mois que notre football national pouvait encore vivre cela? C'est tout bonnement fantastique. Les supporters veulent voir une équipe qui a du caractère sur le terrain. Grâce à notre football, tout le monde peut de nouveau être fier de son pays", a ajouté Leekens.

"C'est l'équipe qui compte, pas les individualités"

Le sélectioneur fédéral Georges Leekens est confronté à un problème de choix. Alors que Marouane Fellaini, Thomas Vermaelen, Romelu Lukaku, Toby Alderweireld et, contre l'Azerbaidjan, de Vincent Kompany, ont, entre autres, manqué les matches en Autriche (0-2) et contre l'Azerbaidjan (4-1), les Diables Rouges alignés par Leekens ont rempli leur contrat, signant, avec la manière, un six sur six qui relance la Belgique dans la course à la qualification pour l'Euro 2012. "Peu importe qui jouera les prochains matches", a déclaré Leekens mercredi au siège de l'Union belge. "Chez les Diables, c'est l'équipe qui compte, pas les individualités. Bien sûr, les réservistes ont dû détester s'asseoir sur le banc. Il y aurait un problème s'ils n'étaient pas déçus".

Eden Hazard, qui flambe cette saison avec Lille, leader du championnat de France, a débuté les deux rencontres sur le banc. Il n'a disputé que la dernière demi-heure du match de mardi face à l'Azerbaidjan, délivrant l'assist à Jelle Vossen sur le quatrième but belge. "Eden est bien entré. S'il n'a pas débuté en Autriche, c'est juste dû à l'équilibre que je voulais dans mon équipe", a dit le "fédéral". "Je travaille avec un groupe de 25 joueurs et le collectif prime. Les joueurs doivent accepter que l'équipe est plus importante que les succès personnels".