Président en examen

Gérard Bourgoin a confirmé, dans un communiqué a en tête de la Ligue nationale de football (LNF) qu'il a bien été mis en examen sans contrôle judiciaire, mercredi, par le juge d'instruction de Sens, Jean-Yves Rouxel. Cette information est également confirmée par le procureur de la République de Sens, Dominique Boisselet, qui précise que M. Bourgoin et sa fille Corinne, entendus respectivement les 17 et 12 décembre, ont été mis en examen pour abus de pouvoir et abus de biens sociaux dans une affaire concernant la gestion de l'ancien groupe de production de volaille BSA. Gérard Bourgoin et sa fille, qui avait repris la direction de l'entreprise familiale, ont été laissés libres, sans mesure de contrôle judiciaire, précise le communiqué du magistrat. Cependant, précise le procureur de la République de Sens, nous ouvrons une information contre X pour présentation de faux bilans et escroqueries par multiples mobilisations de créances, qui faisaient l'objet d'une enquête préliminaire confiée à la police judiciaire de Versailles.

Une autre information ayant déjà été engagée sur une partie de ces faits auprès d'un juge d'instruction de Nanterre, l'ouverture d'une procédure d'instruction à Sens permettra de regrouper l'enquête et les éventuelles poursuites, souligne le communiqué. (AFP)

Mme Buffet désire d'autres décisions

Après les sanctions contre l'AS Saint-Etienne dans l'affaire des faux passeports de footballeurs, la ministre de la Jeunesse et des Sports Marie-Georges Buffet espère que d'autres (décisions) suivront.

C'est une affaire grave, importante, a estimé la ministre communiste sur RTL. La Ligue (nationale de football) a pris une première décision. J'espère que d'autres suivront parce qu'on touche à l'éthique du sport. Le mouvement sportif a établi des règles pour protéger le sport national () et certains trichent. Donc je suis avec attention cette affaire, a assuré Marie-Georges Buffet.

La ministre des Sports a jugé légitime que les dirigeants et le club de l'AS Saint-Etienne aient été sanctionnés plus sévèrement que les joueurs eux-mêmes. Quelque part les joueurs ont quand même été un peu manipulés, a-t-elle noté.

Marie-Georges Buffet s'est par ailleurs déclarée défavorable à l'ouverture des clubs à tous les joueurs étrangers, quelle que soit leur nationalité.

On a besoin quand même que les jeunes joueurs issus de nos centres de formation puissent trouver dans nos clubs des perspectives, a-t-elle considéré. Il faut quand même préserver des championnats nationaux (). Le sport se développe à partir de ses racines nationales, de ses clubs. (AFP)

© La Libre Belgique 2001