© BELGA

Football

Glasgow, escale importante vers l'Asie

LAURENT GÉRARD

Publié le - Mis à jour le

En déplacement ce samedi à Glasgow, dans le mythique stade de Hampden Park, qui leur a souvent bien réussi par le passé, les Diables Rouges ont l'occasion de s'isoler en tête de leur groupe qualificatif pour la Coupe du monde 2002, organisée conjointement par le Japon et la Corée.

Actuellement, les équipes belges et écossaises comptent chacune sept points et la Belgique ne doit sa première place qu'à une différence de buts plus favorables que celles des Britanniques (+13/+3).

Les deux équipes ont réalisé un parcours jusqu'ici très similaire (un match nul contre la Croatie, deux victoires face à la Lettonie et Saint-Marin), à deux différences près.

Avantage aux Ecossais qui ont réalisé tous ces résultats en dehors de leurs terres. Avantage aux Belges pour le goal-average, grâce aux plantureuses victoires en Lettonie (0-4) et contre Saint-Marin (10-1).

Ce dernier point pourrait s'avérer très important au décompte final car, en cas d'égalité au terme des huit matches, la première place du groupe, directement qualificative pour la Coupe du monde, sera attribuée à l'équipe qui aura inscrit le plus de buts tout en en concédant le moins.

UN AILIER DROIT SPÉCIFIQUE

Toutefois, l'adversaire le plus dangereux des Diables de Waseige pour une qualification à une sixième Coupe du monde d'affilée un record n'est peut-être pas l'Ecosse. Même si leur début de campagne ne fut pas étincelant, les Croates sont toujours invaincus et n'ont encore joué que deux rencontres, dont aucune face aux deux équipes les plus faibles du groupe, la Lettonie et Saint-Marin.

On attend donc avec impatience de voir ce que les hommes de Mirko Jozic (4e

du groupe pour l'instant) vont réaliser ce samedi, peu après la confrontation de Glasgow (19 heures), à domicile contre les Lettons (3e). Pour cette rencontre, le sélectionneur croate a rappelé certains anciens, héros de la fabuleuse épopée de la Coupe du monde en France 1998, où l'attrayante équipe de Croatie avait décroché une superbe troisième place.

C'est ainsi que l'on verra à l'oeuvre les vétérans Davor Suker et Robert Prosinecki, le meneur de jeu du Standard, pour soutenir une équipe jeune, uniquement composée de joueurs expatriés.

La sélection de Robert Waseige, contrarié par de multiples forfaits, est quant à elle un savant dosage de joueurs évoluant dans notre championnat 12, dont 5 Anderlechtois, et 3 Brugeois et à l'étranger 7.

Sur le terrain, on retrouvera une ossature anderlechtoise, certes émoussée mais aussi aguerrie par de longs mois sur le front européen. Devant De Vlieger, la défense sera composée d'Eric Deflandre, Glen De Boeck, Joos Valgaeren et Didier Dheedene.

En milieu de terrain, Robert Waseige a exaucé le souhait d'Yves Vanderhaeghe, qui souhaitait un ailier droit spécifique pour le soulager quelque peu, en alignant d'emblée Marc Hendrikx devant Eric Deflandre, comme pendant de Bart Goor sur la droite. A charge de Walter Baseggio de soutenir son collègue anderlechtois récupérateur et de diriger les manoeuvres offensives.

Sans surprise, Marc Wilmots et Emile Mpenza auront pour tâche de peser sur la défense écossaise et d'appeler les ballons que ne manqueront pas de leur adresser Baseggio et compagnie.

Qu'ils en fassent une seule fois un usage efficace. Cela pourrait bien suffire au bonheur des Diables et leur ouvrirait de (très) belles perspectives pour décrocher leur billet pour l'Asie.

© La Libre Belgique 2001

A lire également

Facebook

Cover-PM

cover-ci