ANDERLECHT Son nom avait été évoqué à demi-mot au Standard il y a quelques semaines. Mais au- jourd'hui, il semblerait que Bart Goor soit très proche d'un retour à Anderlecht, le club qui lui avait permis de confirmer son immense talent de 1997 à 2001.

Ce n'est plus une surprise, les dirigeants bruxellois cherchent à se renforcer sur le flanc gauche. Au vu des prestations en dents de scie de Seol et, surtout, depuis que Kolar s'est déchiré les ligaments croisés du genou. Il semblerait que le Sporting travaille dans la plus grande discrétion depuis plusieurs semaines afin de rapatrier le capitaine des Diables Rouges. Le médian de 31 ans est encore sous contrat pour un an au Hertha Berlin mais il a déjà laissé entendre plus d'une fois qu'il aimerait changer d'air: depuis une fracture du péroné, qui l'avait écarté des terrains durant deux mois, il n'est plus jamais revenu dans les bonnes grâces d'Hans Meyer, le coach berlinois, et n'a jamais retrouvé une place de titulaire dans une équipe allemande au bord du gouffre. Après deux changements d'entraîneur, le Hertha Berlin vient seulement d'assurer son maintien en Bundesliga grâce au partage (1-1) obtenu samedi face à Munich 1860. Et Bart Goor n'est même pas monté au jeu.

Le hic: la somme de transfert!

Herman Van Holsbeeck a encore essayé ce week-end de conclure le transfert mais il reste une pierre d'achoppement: Hertha Berlin souhaite une somme de transfert qu'Anderlecht n'a aucune intention de débourser. Quant à Goor, le Sporting lui proposerait un contrat de 3 ans.

Parti à Berlin en 2001 pour 6,25 millions d'€, après avoir remporté le titre en 2000 et en 2001 et disputé la fameuse campagne 2000-01 de Ligue des Champions avec Jan Koller et Tomasz Radzinski, le Limbourgeois pourrait donc imiter ses prédécesseurs: comme Juan Lozano, Georges Grün, Filip De Wilde, Gilles De Bilde, Enzo Scifo, Bertrand Crasson et Pär Zetterberg, il pourrait revenir à Anderlecht par la grande porte après une aventure à l'étranger intéressante financièrement.

Si la tentative échoue, le Sporting pourrait réactiver la piste menant à Christophe Grégoire, le flanc gauche de Mouscron.

© Les Sports 2004