Football Le repositionnement du Diable, passeur décisif contre Newcastle (2-1), charrie son lot d’interrogations. Éléments de réponses.

Les matchs à domicile de Chelsea se suivent et se ressemblent. Dans leur contenu, loin d’être emballant. Mais, heureusement pour les Blues, pas dans leurs résultats. Battus contre Leicester (0-1), tenus en échec par Southampton (0-0), les Londoniens ont renoué avec la victoire devant Newcastle (2-1). Poussivement. Difficilement. Manquant cruellement d’impact offensivement.

Dans deux de ces trois matchs, Eden Hazard a été aligné en pointe. Et son rôle de faux neuf soulève de plus en plus de vraies interrogations. Même s’il continue de faire mal.

Quel est son rendement ?

Impressionnant. Statistiquement, le Diable a franchi un nouveau cap avec sa dixième passe décisive sur son seul éclair du match : un contrôle orienté dans un tempo parfait pour se mettre dans la marche, avec une accélération qui a semé la panique dans la défense et a ouvert un espace à Willian que le Brainois a parfaitement servi pour le but victorieux.

(...)