La Tchéquie et la Croatie ont fait match nul, 2-2, vendredi soir dans le cadre de la deuxième journée du groupe D, au terme d'un match un peu fou disputé à Saint-Etienne. La Croatie, qui tenait le 2-0 grâce à Perisic et Rakitic, s'est laissée surprendre en fin de partie par Skoda puis Necid, sur penalty. Darijo Srna, très ému lors des hymnes, était bien dans le onze de base. Il a fait durant la semaine un rapide aller-retour vers la Croatie pour les funérailles de son père, dont il avait appris le décès après la victoire d'entrée des Croates face aux Turcs (0-1).

Les Tchèques s'étaient quant à eux inclinés face à l'Espagne, championne d'Europe en titre, lors de la première journée de la phase de groupes (1-0). Les critiques avaient fusé quant au jeu très défensif qu'ils avaient proposé lors de ce match, et le sélectionneur Pavel Vrba avait laissé entendre que la tactique serait différente pour les deux rencontres suivantes, avec l'objectif avoué d'y récolter au moins 4 points.

Cette promesse ne s'est malheureusement pas immédiatement traduite aux yeux du spectateur vendredi soir, les Croates prenant le jeu à leur compte en première mi-temps face à des Tchèques quasi inexistants en attaque. L'ouverture du score est alors logiquement tombée en faveur de l'équipe au damier: à la 37e minute, l'ex-Brugeois Ivan Perisic trompait Petr Cech d'un splendide tir croisé du gauche.

Les Tchèques se sont davantage montrés en début de seconde mi-temps, mais leurs timides sorties ont été freinées par un coup de massue: à la 59e, Rakitic a doublé la marque, lobant Petr Cech pour envoyer le ballon au fond.

Alors que la Croatie dominait clairement la rencontre, la Tchéquie a surpris le stade, marquant le but du 1-2 à la 76e via la tête de Skoda, monté au jeu en remplacement de Lafata une dizaine de minutes plus tôt et parfaitement servi par Rosicky. Une faute de main de Vida, dans le temps additionnel, a fini de faire complètement basculer la rencontre, permettant à Necid d'égaliser de manière inespérée sur penalty.

Le match a malheureusement aussi été marqué par le comportement des supporters croates, qui ont forcé l'arbitre à interrompre le jeu durant plusieurs minutes, à partir de la 86e. Ils avaient jeté plusieurs fumigènes sur la pelouse près du but de Cech. Une petite partie de la tribune, visiblement secouée par des bagarres, a ensuite du être évacuée, alors que les joueurs croates faisaient signe à leurs supporters de se calmer.

Durant ce match, Luka Modric, une des stars de la sélection et auteur du but de la victoire face à la Turquie, a été remplacé à la 62e minute, par Kovacic, après s'être plaint d'une blessure.

La Croatie rate ainsi l'occasion qui lui était offerte de s'assurer dès vendredi soir d'une place en 8es, tandis que la Tchéquie se relance avec un point. L'Espagne (3 points) et la Turquie (0 point) s'affrontent encore vendredi.