Avec des buts de Patrick Kluivert, Patrick Andersson et la jeune vedette argentine Saviola, le FC Barcelone s’est imposé à Istanbul contre Fenerbahçe (3-0) et pris le meilleur des départs, mardi en Ligue des champions.

Les Catalans se présentent comme les favoris du groupe F avec les Allemands du Bayer Leverkusen, qui sont allés battre Lyon en France (1-0) sur un but du vétéran Ulf Kirsten, 35 ans.

L’aisance du Barça met en relief les difficultés de tous les autres favoris potentiels. A commencer par le Bayern Munich. Dans le groupe H, les tenants du titre n’ont pu faire que match nul (0-0) contre le Sparta Prague.

Les Bavarois ont demandé un but en première période sur un tir de Niko Kovac repoussé par la transversale, non sans flirter avec la ligne de buts. Dans l’autre match du groupe H, le Spartak Moscou est revenu à 2-2 contre le Feyenoord Rotterdam, après avoir été menés 2 à 0.

Dans le groupe G, David Beckham a dû attendre les deux dernières minutes pour permettre à Manchester United, l’une des meilleures équipes du monde, de battre Lille, grand débutant sur la scène européenne (1-0). Auparavant, les deux équipes avaient fait jeu égal. «Avec plus de conviction, on aurait pu gagner le match», a soupiré l’entraîneur de la formation française Vahid Halilhodzic, à la fois fier et déçu.

Dans la même poule, La Corogne a dû partager les points avec l’Olympiakos Le Pirée (2-2) sur sa pelouse, non sans avoir été menés 2 à 1 jusqu’aux arrêts de jeu après avoir ouvert le score par Francisco Javier Gonzalez «Fran», un fidèle entre les fidèles qui joue au Depor depuis 1988.

Dans le groupe E, la Juventus Turin a eu chaud également, en s’imposant 3 à 2 à domicile contre le Celtic Glasgow. David Trezeguet a d’abord marqué deux buts, dont le premier sur un superbe débordement de Marcelo Salas, avant que les Ecossais ne reviennent à 2-2. Nicola Amoruso a fait la différence à une minute de la fin. La Juventus est en tête du groupe devant Porto, qui s’est imposé en Norvège contre Rosenborg (2-1).