Hugo Broos prendra en charge le 28 juin le Racing Genk, le 5e club de sa carrière d'entraîneur. «Je serai, avec... mon prédécesseur, un des deux Belges à avoir entraîné trois des quatre «grands» de notre compétition: c'est une bonne note sur un CV», sourit l'heureux élu. «Cela signifie que mes compétences ont été honorées». La nouvelle n'en était plus vraiment une depuis qu'on subodorait que René Vandereycken ne serait pas confirmé dans le club phare du Limbourg, quel que soit le classement final du Racing, qui disputera la Coupe de l'UEFA.

Hier soir, le faux suspense a donc été levé: le club limbourgeois a enrôlé Hugo Broos comme entraîneur et s'est lié avec lui par un contrat de deux ans assorti d'une option pour une troisième saison. «J'ai proposé la durée de ce contrat, avoue Hugo Broos. Je suis bien placé pour savoir que trois ans dans le même club est parfois très long dans le football moderne. Un an, en revanche, c'est trop peu. J'ai donc suggéré deux ans avec option. Le Racing a souscrit à ma proposition. Je vais m'efforcer de dissuader Koen Daerden de répondre à la proposition, flatteuse, de Portsmouth!»

© Les Sports 2005