Football

La Juventus Turin a décroché samedi un huitième titre consécutif de championne d'Italie, le 35e en tout, grâce à sa victoire 2-1 face à la Fiorentina lors de la 33e journée de Serie A.

Renforcés l'été dernier par Cristiano Ronaldo, les Turinois ont été intouchables tout au long de la saison et sont donc sacrés à cinq journées de la fin du championnat, égalant ainsi le record de précocité en Italie.

La Juventus compte 20 points d'avance sur Naples, qui doit encore jouer six matches, et ne peut plus être rejointe.

Ce huitième titre d'affilée est un record dans les cinq grands championnats européens, que la Juventus partageait jusque-là avec Lyon (sept titres de 2002 à 2008).

Battus deux fois seulement cette saison, par le Genoa et la Spal, les joueurs de Massimiliano Allegri ont gagné 28 rencontres et fait trois matches nuls. Ils ont pour l'instant la meilleure attaque et la meilleure défense du championnat.

Mais ce bilan indiscutable sur le plan national est terni par l'élimination de mardi en quart de finale de Ligue des champions face à l'Ajax Amsterdam. C'est effectivement dans l'optique de la C1 que les dirigeants turinois avaient recruté Ronaldo l'été dernier pour plus de 100 millions d'euros et plus de 30 millions de salaire annuel.

"Ce titre doit être fêté et célébré parce que c'est un bel objectif, fruit d'un grand travail, atteint malgré de grandes difficultés avec de nombreuses blessures. Cela aura été une saison positive, avec 50% des objectifs atteints", a pourtant assuré vendredi l'entraîneur Massimiliano Allegri.

La Juventus a, en effet, également gagné la Supercoupe d'Italie, mais a été éliminée en quarts de finale de la Coupe d'Italie.