D'emblée, il met les choses au point. "J'ai bien profité du système. Je ne regrette rien et si cela était à refaire, je n'hésiterais pas une seconde". De sa première saison en équipe fanion en 1969 jusqu'à sa dernière d'entraîneur en 2001, Jean n'a jamais quitté le monde du football provincial luxembourgeois. Et pour cause, en un peu plus de trois décennies, il a emmagasiné un pactole de près de 75 000 €. " En mettant ce chiffre en rapport avec mon emprunt hypothécaire de ma maison, je peux dire en caricaturant que j'ai construit mon habitation grâce au football."

Pourtant, cet enseignant dans le secondaire n'a pas toujours profité du système. "Au début, j'étais naïf. Je jouais au football pour le plaisir". Mais très vite, il se rend compte que son hobby peut rapporter "gros". "Ma première rémunération remonte à 1975. À l'époque, je jouais en P1 luxembourgeoise. J' ai gagné 15 000 francs belges pour la saison (+/- 375 €)." Un salaire dérisoire en regard de ces dernières années dans le milieu en tant qu'entraîneur. "Durant mes cinq dernières saisons, je touchais 5400 € par an." En l'espace de vingt ans, il a complètement changé l'approche de son hobby. "Attention, j'ai toujours pris plaisir à être dans le milieu du football. Je n'ai jamais pratiqué mon hobby pour gagner de l'argent. C'était un plus". Mais un pactole non négligeable sur la fin de sa carrière. "À un moment, je me suis posé cette question : Pourquoi je ne pourrais pas profiter du système pour un peu mettre de côté ? Si tu n'en profites pas, tu es vraiment un pigeon. "

Pourtant depuis huit ans, ce père de famille de deux garçons n'entraîne plus. "Je voulais passer à autre chose." Mais il n'a pas pour autant décroché du milieu. "Par la force des choses. Mes deux fils jouent au football. Le premier évolue en P3. Il gagne 15€ du match. Il joue pour s'amuser. C'est dommage car je lui ai déjà dit que s'il voulait un peu se faire mal, il pourrait gagner beaucoup plus. Il suffit de comparer avec son frère. Il évolue en P1 et gagne 100 € fixe par mois avec des primes de 75€ par victoire ."

En tout cas, ce n'est pas lui qui va décourager ses fils à arrêter de pratiquer leur hobby contre des rémunérations en black.