Plus aucun match international, tant chez les messieurs que chez les dames, sous l'égide de la FIFA, ne pourra se jouer jusqu'à la fin du mois de juin. C'est l'une des recommandations du groupe de travail mis sur pied par la fédération internationale de football à la suite de la crise sanitaire du coronavirus.

A l'issue de sa première réunion vendredi, le groupe de travail s'est mis d'accord à l'unanimité pour recommander au Comité exécutif de la FIFA de reporter tous les matches internationaux jusqu'à la fin du mois de juin, tant chez les messieurs que chez les dames et d'organiser des réunions bilatérales entre les confédérations de football pour ce qui concerne les rencontres de qualification pour la Coupe du Monde de 2022 au Qatar, afin de réorganiser le calendrier des matches.

Parmi les autres recommandations, il faudra aussi inscrire les nouvelles dates du tournoi olympique de football suite au report des Jeux Olympiques de Tokyo à l'année prochaine.

Le groupe de travail a également recommandé que les critères d'éligibilité des joueurs pour le tournoi olympique masculin des JO de Tokyo demeurent inchangés avec des joueurs nés avant le 1er janvier 1997 et trois joueurs non soumis à cette règle.

Par ailleurs, en ce qui concerne le fonds d'urgence qu'elle veut créer afin d'accompagner les équipes, clubs et ligues en difficulté, la FIFA a indiqué que "chaque confédération continentale allait désigner une personne pour coordonner les discussions sur le sujet".

La Coupe du Monde des moins de 20 ans de football féminin prévu au Panama et au Costa Rica en août et septembre prochain ainsi que la Coupe du Monde pour les filles de moins de 17 ans en Inde prévue en novembre prochain, demandent à être reportés.

Par contre, une décision peut-être prise fin avril pour ce qui concerne la Coupe du Monde de Futsal prévue en septembre en Lituanie.

Ce groupe de travail est établi par la FIFA pour évaluer les conséquences de la pandémie de Covid-19, et composé des dirigeants et secrétaires généraux de la FIFA et de toutes les confédérations continentales.