Des médias argentins ont ressorti ces dernières heures un élément très troublant dans l'enquête sur les circonstances de la mort de Diego Maradona, décédé le 25 novembre dernier. En effet, un enregistrement audio d’une conversation entre le neurochirurgien de Diego Maradona et son psychiatre fait scandale. Le fameux Docteur Leopoldo Luque, qui est déjà visé par une enquête pour homicide involontaire, a tenu des propos insultants envers son patient le jour de sa mort. L'enregistrement de cette conversation téléphonique, dévoilé par le quotidien Infobae, met en lumière une conversation entre le docteur et Agustina Cosashov, psychiatre Maradona.

"Oui, idiot. Il semble qu’il a fait un arrêt cardiorespiratoire et il va chier en mourant le gros. Aucune idée de ce qu’il a fait. Je vais là-bas", lance le Dr Luque au psychiatre lorsqu'il a été avisé de l'état de santé de Maradona.

Le psy qui se trouvait avec Maradona lui détaille ensuite la situation. "Maintenant, il est avec l’équipe de l’ambulance, ils font une réanimation et l’ont intubé. Nous l’avons fait pendant dix, quinze minutes parce que l’ambulance n’arrivait pas. Nous sommes entrés dans la pièce et il était froid, froid. Nous avons commencé à faire la réanimation et il a retrouvé un peu son tonus et, disons qu’il a récupéré un peu de température corporelle…"

Le docteur Leopoldo Luque ne tente pas de réagir. Pour lui, il n'est plus possible de le sauver comme il le fait comprendre à Agustina Cosashov. "Ça y est. On a fait ce qu’on avait à faire, Agustina. La famille était au courant de tout, tout le monde était en communication. Ce sont des patients comme ça, très difficiles."

Peu après la mort du Pibe de Oro, le médecin avait déjà choqué l'Argentine en expliquant que Maradona était "un patient ingérable".

Après la diffusion de l'enregistrement dans les médias, l'une des filles de la légende du ballon rond, Dalma Maradona, a réagi de manière virulente envers le docteur Leopoldo Luque: "Je viens d’écouter les audios entre Luque et le psychiatre et j’ai vomi. La seule chose que je demande à Dieu, c’est que Justice soit faite et que tous ceux qui doivent payer paient. Je ne vais pas m’arrêter parce que c’est le moins que je puisse faire !"