ANDERLECHT Les joueurs anderlechtois ont savouré, goulûment, le week-end de détente généreusement accordé par Franky Vercauteren pour honorer leur victoire dans le «sommet national peut-être le plus important de ces dix dernières saisons», comme l'a souligné le manager Herman Van Holsbeeck. Ils ont fait le vide pour mieux remonter en motivation tout au long d'une nouvelle semaine décisive. «Laisser échapper le titre aujourd'hui serait impardonnable. Nous avons toutefois prouvé, contre notre dernier rival, que nous méritions notre première place. Ces dernières semaines, le Sporting a répondu de nouveau présent dans les grandes occasions. Il ne décevra pas ses supporters, dimanche, à Gentbrugge. Nous sommes-nous soumis à une pression excessive avant d'accueillir le Standard? Je ne le pense pas. Je parlerai au contraire d'adrénaline positive. Je rappellerai d'ailleurs que la tension qui nous avait étreints avant de défier le Slavia Prague, en août dernier, était au moins aussi forte. Certes, nous devrons veiller, la saison prochaine, à insuffler plus de constance à nos prestations à l'extérieur. Le cas échéant, serons-nous un petit champion? Je ne le pense pas. Quoi qu'il en soit, la manière dont on remporte un titre n'est pas gravée dans les livres d'histoire. Il y a deux ans, nous avons été couronnés sans avoir brillé contre les ténors. Cette saison, ce pourrait être l'inverse...»

© Les Sports 2006