KIEL Au Kiel, les Brugeois sont passés par le chas de l'aiguille. Jusqu'à la dernière minute, Emilio Ferrera flirta avec une première défaite. C'est alors qu'Ishiaku sauva les meubles Brugeois. Désormais, il suffit au Club de ne pas perdre vendredi contre Genk pour obtenir un ticket pour la Coupe de l'Uefa. Même si Emilio Ferrera avoua qu'il s'était rendu à Anvers pour empocher les trois points, il opta pourtant pour une équipe à vocation plutôt défensive, laissant Portillo et Verheyen sur le banc. «Pourquoi ai-je opté pour Englebert et Yulu-Matondo? Un entraîneur doit toujours choisir. Après coup, il est facile de critiquer et même si un déplacement au Kiel n'est jamais facile, j'étais convaincu de rentrer avec les trois points. Finalement, je suis content avec un partage. Vendredi soir, nous avons notre sort entre nos mains.»

Dans un stade comble, où l'animation était bien plus souvent présente dans les gradins que sur la pelouse, le Germinal Beerschot domina le début de partie sans se créer de franches occasions. Bruges avait visiblement du mal à trouver ses marques et subit le jeu, Cruz et Hendrikx dictant la loi dans l'entrejeu. À l'heure de jeu, les Rats trouvèrent enfin le chemin des filets, quand, à la suite d'un tir de Dosunmu repoussé par le portier visiteur, Cavens débloqua le marquoir (1-0). Suite à ce but, les Anversois se replièrent misant tout sur la contre attaque. Alors que la victoire semblait acquise, les joueurs locaux reçurent d'Ishiaku la douche froide à l'ultime minute de la rencontre (1-1).

Dans les coulisses, Victor montra ouvertement son mécontentement: «Je regrette d'avoir quitté Bruges pour le Beerschot. J'ai pris une décision peut-être trop rapide. Je cro- yais avoir à Anvers plus de possibilités pour m'exprimer sur le terrain. J'avais espéré pouvoir jouer contre mon ancien club. Ce fut très frustrant, surtout lorsque je monte au jeu à une minute du terme.»

Victor souhaite obtenir la nationalité belge pour pouvoir être sélectionné chez les Diables.

Vendredi, le Jan Breydelstadion sera comble pour la venue de Genk et le dernier match de Geert Verheyen. Butina est à nouveau opérationnel mais refuse de jouer en réserve et de prendre place sur le banc contre Genk.

© Les Sports 2006