Des incidents impliquant des supporteurs de l'équipe algérienne de foot, qualifiée pour le Mondial, ont eu lieu mardi soir en France où vit une importante communauté d'origine algérienne, a-t-on appris mercredi de sources policières.

A la fin du match qui avait lieu à Blida (Algérie), quelque 2.000 supporteurs s'étaient rassemblés sur le Vieux-Port à Marseille (sud), pour fêter la victoire de l'équipe algérienne. Un groupe d'individus s'en est alors pris aux forces de l'ordre postées sur place, selon la police.

Trois policiers ont été légèrement blessés, et six personnes placées en garde à vue après la dégradation de quelques chalets du marché de Noël, a précisé cette source. Le calme était revenu vers minuit. A Avignon (sud), où 200 personnes s'étaient rassemblées pour fêter la victoire de l'Algérie, des échauffourées ont éclaté avec les forces de l'ordre après qu'un groupe de jeunes eut caillassé les policiers, a-t-on appris de source policière. Deux policiers ont été légèrement blessés.

A Paris, quatorze personnes ont été placées en garde à vue notamment pour jets de projectiles et violences volontaires en marge des manifestations de joie pour les qualifications de la France et de l'Algérie, a-t-on appris mercredi de source policière. Des centaines de supporters de la France et de l'Algérie s'étaient rassemblés, fous de joie, sur les Champs-Elysées et dans le quartier de Barbès dans le nord de Paris.

A Besançon (est), une trentaine de supporteurs de l'équipe d'Algérie ont dégradé un véhicule de gendarmerie, brisant une vitre et blessant légèrement une femme gendarme, a-t-on appris mercredi de source judiciaire. Les supporters se sont dispersés avant l'arrivée de la police.

L'Algérie s'est qualifiée pour le Mondial en battant le Burkina Faso 1-0 mardi à Blida. La France s'est également qualifiée en battant l'Ukraine 3-0 à Paris.