L' information en a surpris plus d'un dans le monde du football belge: Hambourg et Al Jazeera, club phare des Emirats Arabes Unis, ont trouvé un accord concernant le transfert d'Emile Mpenza en janvier.

Le Diable Rouge vit des temps difficiles à Hambourg, dont les dirigeants en ont assez de ses blessures à répétition et de son manque d'efficacité (un but cette saison). Le club de Daniel Van Buyten a d'ailleurs jeté son dévolu sur Lucas Podolski, grande promesse du football allemand et qui évolue aujourd'hui à Cologne.

Me Laurent Denis, qui représente les intérêts du cadet des frères Mpenza, est actuellement à Dubaï pour finaliser le contrat. Il fait d'une pierre deux coups puisqu'il s'occupe aussi de Jestrovic, dont l'une des possibles destinations est le club d'Al Ain. Emile, lui, est en vacances...

Quatre billets d'avion

Un visage bien connu chez nous pourrait donc prochainement côtoyer Emile au quotidien: Walter Meeuws est en effet le directeur technique et l'entraîneur par intérim d'Al Jazeera depuis le départ de Vergoossen (ex-Genk). «La direction m'a demandé si transférer Emile Mpenza serait positif pour le club, confie Meeuws. Une question stupide, bien sûr! Les attaquants sont les hommes clés dans cette compétition et Emile pourrait vraiment faire la différence avec son explosivité. Mais j'ai tout de suite dit au président de mon club qu'Emile ne voudrait peut-être pas quitter la Belgique. Il n'en a eu cure et j'ai dû réserver quatre tickets d'avion pour que la famille Mpenza ait l'occasion de venir visiter la ville et les installations de notre club.»

Sef Vergoossen (ex-Genk) connaît très bien le football aux Emirats Arabes Unis pour avoir officié à la tête d'Al Jazeera pendant un an et demi. Son départ a été causé par une querelle de pouvoir entre Meeuws et le Néerlandais, qui estimait ses fonctions trop limitées.

Un seul conseil

Aujourd'hui, Vergoossen n'a qu'un conseil à donner à Emile: «Qu'il reste loin des Emirats Arabes! Qu'est-ce qu'un international de 27 ans irait faire là-bas? S'il signe à Al Jazeera, il devra en subir les conséquences, c'est-à-dire la fin de sa carrière de Diable Rouge. Le niveau du championnat est comparable à celui de la division 2 belge. C'est un secret de polichinelle: quand on part là-bas, c'est pour un motif financier. C'est intéressant, c'est indiscutable, mais pas sur le plan footballistique!»

Les plus critiques, comme Vergoossen, se demandent pourquoi Mpenza irait «s'enterrer» sportivement aux Emirats Arabes. Mais cela pourrait être également un gros «coup de bluff» pour faire monter son prix. L'argent ou l'intérêt sportif? Le choix est désormais dans les mains d'Emile...

© Les Sports 2005