ANDORRE-LA-VIEILLE On ne l'a pratiquement pas vu. Mais il est sorti une fois de sa boîte et ça a suffi pour soulager toute la délégation belge. En inscrivant son cinquième but en équipe nationale, Wesley Sonck a sauvé son équipe et... sa prestation personnelle, samedi soir, au Estadi Communal.

`J'ai mal joué, je l'avoue, mais je crois que j'ai des circonstances atténuantes. Sans Peeters, je me suis retrouvé dans le rôle de pivot au milieu de cinq Andorrans qui ne pensaient qu'à défendre. Sincèrement, c'est très difficile de s'exprimer dans des conditions pareilles. Finalement, la seule chose qui comptait, c'était la victoire, et on l'a obtenue.´

S'il a inscrit un beau but, Sonck souriait quand il fallait le commenter. `C'est vrai que l'arbitre a sifflé au moment où je frappe le ballon. Et pendant quelques secondes, je me suis demandé ce qui se passait. Mais selon moi, il n'y avait aucune faute et le but est valable.´

De son côté, Peter Van Houdt, appelé de dernière minute, s'en est bien sorti.

`Je n'ai pas eu le temps de me poser de questions, sourit-il. Sans espace, c'était difficile, mais j'ai fait de mon mieux pour m'appliquer. Anthuenis m'avait demandé d'écarter au maximum, et ça a fini par payer.´

© Les Sports 2002