Des jeunes aux cadres de l’équipe, les joueurs anderlechtois se réjouissaient tous de la prolongation de contrat pour deux ans. "C’est une très bonne chose pour Anderlecht. Nous travaillons avec lui depuis deux saisons et il fait du très bon boulot, en faisant progresser l’équipe. Il a un très bon contact avec les joueurs, il est proche de nous, et c’est un vrai pédagogue" , expliquait Roland Juhasz.

Dans le même état d’esprit, Jelle Van Damme ajoutait : " C’est une excellente nouvelle en même temps qu’un signal fort de la part de la direction mais également venant de l’entraîneur. Le groupe se sent bien sous sa direction et je pense que c’est réciproque. Il va poursuivre la construction dont il a jeté les bases. Le fait qu’il avait, voici quelques semaines, annoncé son départ ? C’est un être humain que nous apprécions pour sa correction. Sur le coup de l’émotion, il a fait des déclarations. Il a tout de même le droit d’exprimer ce qu’il a sur le cœur. Mais nous estimions et espérions qu’il changerait de vision et d’avis."

" C’est positif pour l’équipe : c’est toujours bien de travailler dans la stabilité. C’est aussi une bonne chose pour le coach de savoir qu’il a le temps. Dans le passé, il ne m’a pas toujours titularisé, mais aujourd’hui, il me donne sa confiance. Et je n’oublie pas que c’est lui qui m’a lancé en Division 1 ", assure Silvio Proto.

Enfin le manager du club, Herman Van Holsbeeck de conclure : " Si nous avions encore attendu quelques semaines, les gens nous auraient posé la question de l’avenir de Jacobs après chaque défaite. C’était donc un bon moment pour le prolonger. Après la blessure de Wasilewski, Jacobs s’était dit dégoûté, comme beaucoup de gens dans le club. Il a peut-être commis une erreur en l’avouant face à la presse. Mais aujourd’hui, je peux vous garantir qu’il reste un entraîneur motivé et passionné. Que se passera-t-il si les résultats ne suivent pas ? Nous n’y pensons pas : pour l’instant, ils sont bons. "