Le défenseur était sur la pelouse lorsque son propre public s'en est pris à Antonio Rüdiger, le traitant de singe.

Cela devient vraiment une sale habitude. Et non, cela ne se passe pas qu'en Italie. Cette fois, c'est (encore) sur les terrains anglais que le racisme s'est invité. La victime ? L'Allemand de Chelsea Antonio Rüdiger, qui s'est plaint de chants racistes à son encontre lors de la deuxième période. Le speaker du stade des Spurs a bien tenté de calmer les choses (par trois fois !), mais le mal était fait.


Un bien triste spectacle, qui a fait réagir Jan Vertonghen, titulaire lors de ce derby londonien à l'odeur nauséabonde. "Je ne sais pas comment régler le problème avec ces idiots, mais c'est l'opportunité pour les personnes responsables d'agir fermement contre eux". a expliqué le Diable rouge. "Ce n'est pas juste dans ce pays: en Belgique, aux Pays-Bas, dans les pays où je regarde du foot, ce problème est partout. C'est une nouvelle occasion de faire une déclaration. J'ai le sentiment qu'en Angleterre, ils font déjà preuve de fermeté, mais peut-être doivent-ils être encore plus stricts ? En dehors du pays, je parle de l'UEFA, des fédérations des différents pays, ils peuvent également faire mieux."

En début de saison, Tammy Abraham, Paul Pogba ou encore Raheem Sterling avait été victime d'insultes à caractère raciste sur les réseaux sociaux. Et on ne reviendra pas sur les cas de Mario Balotelli, Romelu Lukaku ou encore de Marco Ilaimaharitra. "Je ne sais pas si les choses empirent, mais je ne comprends tout simplement pas pourquoi les gens agissent encore ainsi", regrette-t-il encore, avant de s'excuser au nom du club. "Je n'ai pas de mots pour qualifier cela. Je présente mes excuses au nom des Spurs. Comme je l'ai dit, il s'agit d'une minorité d'imbéciles. On ne s'identifie pas à ces gens." De son côté, Tottenham a indiqué qu'il allait mener une "enquête approfondie" en collaboration avec les joueurs et le personnel de Chelsea après ces incidents.

Un match indigent face à un rival, une défaite douloureuse, une honte internationale, Tottenham a passé un sale dimanche. Tout comme Antonio Rüdiger, d'ailleurs...