Face à Fulham, le Diable rouge a retrouvé le terrain avec la manière.

Une défaite douloureuse en championnat contre Liverpool , un revers surprise en Europa League contre Gand, Tottenham a vécu des derniers jours un peu compliqués. En défense, Mauricio Pochettino était privé de Jan Vertonghen, après avoir dû se passer de Toby Alderweireld fin 2016.

Blessé à la cheville, le défenseur central a pu retâter de la pelouse en FA Cup , contre Fulham. Un retour réussi pour le Diable rouge, qui a su contenir sans trop de souci les assauts d'un Neeksens Kebano bien esseulé. Sur les nombreux longs ballons balancés par Marcus Bettinelli, le gardien des Cottagers , Vertonghen s'est montré à l'aise. Le joueur sortira de ce match en tant que passeur le plus prolifique de la rencontre (septante-sept passes, dont 85,7% réussies).

Mais l'essentiel était ailleurs pour Vertonghen, qui a prouvé que ses ennuis à la cheville sont derrière lui. "Jouer nonante minutes après cinq semaine sans foot n'est pas difficile, mais on ne sait jamais ce qui peut arriver, donc je suis heureux" , a-t-il déclaré après la qualif' pour les quarts de finale . "Je suis habitué à me remettre de blessures à la cheville maintenant, et j'ai beaucoup travaillé avec le staff médical. Tout s'est bien déroulé. Je n'ai pas subi de rechutes. Espérons que cela soit le cas jusqu'à la fin de la saison."

© AP

Une fin de saison qui s'annonce costaude pour Tottenham, toujours engagé sur trois tableaux. Les Spurs vont-ils laisser tomber l'une des compétitions pour se concentrer sur la Premier League ? Certainement pas, si l'on en croit "Superjan" . "Le manager comprend l'importance de l'Europa League et de la FA Cup et c'est une bonne chose qu'on prenne cela au sérieux" , dit-il. 

"On veut gagner les deux compétitions, ainsi que le championnat" , ajoute-t-il. "Je pense que notre équipe a les moyens physiques de répondre sur tous les tableaux. Personnellement, j'aime jouer autant de matches que possible et peut-être est-ce le cas de mes coéquipiers. C'est bien de pratiquer la rotation comme cela a été le cas pour Kyle Walker et Eric Dier contre Fulham. Peut-être que la prochaine fois, ce sera au tour de deux ou trois autres joueurs de se reposer."

© AP

Se ménager, récupérer, ce sera l'une des clés de la suite de la saison pour Tottenham, qui va devoir composer avec Chelsea, Manchester City, Arsenal, Liverpool ou encore Manchester United. "En termes d'argent, on ne peut pas se comparer à eux, mais sur le terrain, Tottenham est aussi fort qu'eux, c'est clair ", affirme Vertonghen à ce propos. "On s'est beaucoup amélioré depuis notre dernière finale ( NdlR: c'était il y a deux ans, une défaite en League Cup contre Chelsea). On est plus fort. Le boss a eu plus de temps pour travailler avec nous et nous, on comprend mieux la façon dont il veut nous voir jouer" , déclare Jan, ajoutant que "l'équipe et le staff méritent de gagner un trophée" .

Quart de finaliste face à Milwall en Coupe, mené par Gand en Europa League et à dix points de Chelsea en championnat, tout reste possible pour Tottenham. Mais les Spurs vont devoir galoper...