"Je ne sais pas encore. Au jour d'aujourd'hui, je suis concentré, je ne pense pas à comment la saison va se terminer", a déclaré le sextuple Ballon d'Or dans une interview de plus d'une heure donnée à la chaîne de télévision espagnole la Sexta.

Le contrat de la Pulga (la puce en espagnol) expire le 30 juin 2021, le laissant libre de négocier avec d'autres clubs dès le 1er janvier un éventuel départ l'été prochain. Ne laissant rien filtrer sur son avenir, Leo Messi s'est contenté de dire que "le club [traversait] un moment difficile". "Mais moi je suis enthousiaste", a-t-il affirmé.

Le Barça a connu des débuts difficiles cette saison et pointe seulement à la 5e place de la Liga, à 8 points du leader, l'Atlético Madrid, après 15 journées. "Le club va très mal, et il sera compliqué de le ramener au niveau auquel il était", a-t-il répété.

"Barcelone c'est ma vie": S'il reconnaît avoir "tout appris" dans le club catalan avec qui il entretient "une relation d'amour", en août le joueur de 33 ans avait voulu quitter le club qui l'a vu grandir depuis 20 ans. Lassé par une saison cauchemar, entre résultats sportifs décevants et scandales à répétition, et la goutte d'eau de l'humiliation historique (8-2) contre le Bayern Munich en Ligue des champions, Messi avait fin août dit qu'il souhaitait quitter le FC Barcelone.

Mais contraint par son contrat et par le président Josep Maria Bartomeu, qui a depuis démissionné, il avait dû rester.Revenant sur cet épisode, Lionel Messi explique avoir "beaucoup souffert", et avoir "mal vécu tout ce qui s'est passé cet été, comment la saison s'est terminée, le burofax et tout".

Ce burofax, un courrier recommandé ayant valeur de preuve devant la justice par lequel il a fait savoir son désir de quitter le Barça, était une manière de "dire que je voulais m'en aller pour de vrai", a-t-il expliqué. "Je sentais que c'était le moment du changement", a-t-il poursuivi, évoquant une décision "extrêmement difficile car je ne crois pas qu'il y ait de meilleure ville au monde où vivre".

Il indique avoir renoncé à partir cet été car il voulait éviter "d'aller jusqu'au procès avec le Barça", même si selon lui, "de nombreux avocats" lui ont indiqué qu'il aurait gagné. "Le président m'a dit à ce moment-là qu'il ne voulait pas que je parte et a laissé courir des rumeurs dans la presse pour me faire passer pour le méchant", a-t-il ajouté.

Messi a précisé qu'il ne voterait pas à l'élection fin janvier du président du club (bien qu'il y soit autorisé en tant que socio) mais a estimé qu'il "sera difficile d'amener des joueurs, car il faut de l'argent et il n'y en a pas".

Interrogé sur la possibilité de jouer au côté de Neymar (actuellement au PSG, un club qui pourrait discuter d'un éventuel transfert de l'Argentin), Messi s'est contenté de répondre qu'"amener Neymar coûterait très cher" et a assuré en outre qu'il était "impossible" qu'il aille jouer au Real.

Il a par ailleurs assuré avoir de "bons rapports" avec son coéquipier Antoine Griezmann, démentant des rumeurs sur une mésentente entre les deux hommes: "Je n'ai jamais fait ce qui s'est dit".