Reprise en fanfare pour les Rouches ! Après dix premières minutes où les deux équipes prenaient leurs marques, la bande à Riga poussait sur l'accélérateur. Il fallait toutefois attendre la 30e minute pour voir Yoni Buyens ouvrir la marque d'un plat du pied imparable sur un excellent service de Mujangi Bia.

Dans la foulée, ce même Bia, incontestablement l'homme du match ce soir, plaçait une volée d'une pureté rare hors de portée de Pacovski. A la 42e minute, Buyens inscrivait un doublé et trompait Pacovski de la même manière qu'il ne l'avait fait dix minutes plus tôt : en infiltrant la surface adverse pour reprendre un excellent centre, de Seijas cette fois.

Malgré le 3-0 au repos, on peut écrire que le Beerschot s'en sort plutôt bien tant le Standard a été dominateur et extrêmement efficace dans ses centres. La donne changeait à la reprise puisque le premier quart d'heure du deuxième acte était beaucoup plus délicat pour les rouches qui se relâchaient et laissaient Macdonald réduire la marque : 3-1. Il ne fallait toutefois que 7 minutes pour que Cyriac ne mette les siens à l'abri, aidé par un contre suite à une frappe du gauche (62e).

Nacho Gonzalez de la tête sur son premier ballon (75e) et Batshuayi d'un joli tir croisé du droit après un bon service de Nacho (78e) ont achevé de ridiculiser un Beerschot apathique, qui devra se reprendre s'il veut rejoindre les demi-finales de la Coupe de Belgique ce mercredi.

Du côté rouche, on peut évidemment se satisfaire du travail fourni ce soir et surtout de la première mi-temps. Mujangi Bia a prouvé qu'il était de retour en forme tandis que Buyens a montré qu'il pouvait apporter beaucoup dans un rôle d'infiltreur qui n'était pourtant pas le sien avant la trêve et qui n'est pas sans rappeler l'apport offensif proposé un certain Axel Witsel la saison dernière.