On avait laissé John van den Brom un peu dépité dans la salle de presse du Daknam la semaine passée après une huitième défaite en championnat, on l’a retrouvé vendredi avec le sourire. "Après ce revers, j’ai passé mon week-end à regarder les autres matches de D1 et je dois bien avouer que la défaite du Standard m’a fait énormément de bien. Si les Liégeois avaient gagné, ils auraient eu quinze points, soit huit en playoffs. Cela aurait été quasiment impossible à refaire. Ici, l’écart reste à six et tout reste possible."

Pour cela, il faudra gagner le choc des malades dimanche (18 h) contre Genk. Une équipe où la crise est encore plus forte. Mario Been, un bon ami de John van den Brom, n’y a d’ailleurs pas survécu. "Je lui ai téléphoné cette semaine pour le soutenir", précise le coach anderlechtois. "Maintenant, c’est quelqu’un de nouveau sur le banc (NdlR : Emilio Ferrera), quelqu’un que je ne connais pas du tout. J’étais d’ailleurs très attentif au match d’Europa League jeudi soir contre Anzhi. Je m’attendais à des changements mais l’équipe limbourgeoise n’avait pas été beaucoup modifiée. Je n’ai évidemment pas été impressionné par le niveau du Racing mais cette équipe peut se réveiller à n’importe quel moment."

Se relancer en vue des playoffs

John van den Brom connaît bien les joueurs adverses, particulièrement Pelé Mboyo qui avait été longtemps suivi par Anderlecht avant que la direction n’opte pour Aleksandar Mitrovic. "Il ne fait pas une bonne saison jusqu’à présent mais ses qualités sont toujours bien là. On voit qu’il ne lui manque qu’une chose : les buts."

Au Sporting, on espère évidemment que le déclic ne se fera pas dimanche au Parc Astrid. On a, au contraire, le projet d’enfin se relancer en vue des playoffs. "On a beaucoup discuté cette semaine et on s’est tous fixé le même objectif : faire un neuf sur neuf lors des trois derniers matches (NdlR : contre Genk, à Louvain et contre Ostende) avant la dernière phase de la compétition. C’est une obligation si on veut aborder les playoffs de la meilleure manière."