Lucien D’Onofrio l’a dit la semaine passée: Milan Jovanovic est l’un des rares joueurs qu’il est prêt à laisser partir au mercato hivernal. Selon "Het Laatste Nieuws", Pierre François a dit mardi "avoir eu des discussions très avancées avec le Real concernant un transfert définitif de Jova en janvier".

"Je n’ai pas dit cela", démentait hier le directeur général rouche. "Mais je ne vais pas commencer à démentir chaque rumeur."

Le Real Madrid est le second grand nom lancé après celui du Bayern Munich. Essayerait-on de faire monter les enchères? Possible. Mais plusieurs éléments accréditent la thèse d’un transfert vers la capitale espagnole.

D’autres sources proches de "Jova" avaient déjà évoqué l’intérêt du Real. Sous la forme d’un prêt de six mois suivi, en cas de réussite, d’un contrat de deux ans. Selon ces sources, cela ne convenait pas au joueur (ni, surtout, au Standard?), d’où la formule d’un transfert définitif.

Le président "merengue", Ramon Calderon, a indiqué lundi que le club s’apprêtait à "engager un ailier et un avant-centre pour janvier".

Mardi, le Real a recruté Huntelaar, l’attaquant de l’Ajax. Reste à trouver l’ailier: à gauche (place à laquelle joue "Jova" en équipe nationale et, cette saison, au Standard), Arjen Robben est souvent blessé et Royston Drenthe peut partir vu son conflit avec Bernd Schuster qui connaît bien le "Serpent"!

L’actuel entraîneur des "Galactiques" l’a eu sous ses ordres en 2003 au Shakhtar Donetsk. Il l’appréciait fortement mais la "collaboration" a tourné court: après avoir été aligné durant la préparation et lors des deux premiers matches de championnat, "Jova" s’était blessé. A son retour, Bernd Schuster avait été viré .

Autre point d’accroche: Predrag Mijatovic. Le directeur sportif (serbe) du Real s’entend très bien avec Lucien D’Onofrio. Ces derniers mois, ils se sont vus régulièrement dans le cadre de la collaboration au niveau des jeunes. Mijatovic est aussi l’ami de Radomir Antic. Le sélectionneur de l’équipe nationale serbe est "fou" de "Jova" vu ses dernières prestations avec la Serbie. Nul doute qu’il aura donné un avis extrêmement positif sur le joueur qu’il utilise à gauche.

Bref, si le Real cherche un joueur capable de jouer à gauche ou devant, il a sûrement pensé à "Jova".

D’autant qu’il n’est pas (trop) cher!