Cela fait plusieurs saisons qu’Anderlecht rêve de transférer Jovanovic. C’était évidemment très compliqué de le faire signer quand il était au Standard. Et ça l’était encore plus quand il a déménagé à Liverpool, vu son plantureux de salaire.

Mais depuis hier, la donne a complètement changé et le rêve d’Anderlecht est devenu accessible. Milan Jovanovic s’est en effet vu accorder son bon de sortie à Anfield. Mais ce n’est pas tout : il peut quitter le club gratuitement ! Comme il ne faudra rien débourser pour l’achat du joueur, le Sporting aurait dès lors beaucoup plus de marge pour offrir un bon salaire au joueur.

Les enchères sont donc ouvertes. Actuellement, c’est l’Olympiacos qui est en pole. Le club grec surveille le serpent serbe depuis longtemps et s’apprête à faire une proposition concrète. Mais comme il est libre, le joueur a tout intérêt à patienter un peu pour voir quelles offres vont tomber.

Anderlecht n’est pas le seul club belge intéressé: selon la presse anglaise, le Club Bruges convoiterait également l’ex-Standardman. La question est surtout de savoir si Jovanovic voudra revenir en Belgique. Il a toujours considéré que ce serait un pas en arrière au niveau sportif. Mais aura-t-il des offres sérieuses de clubs issus de grands championnats ?

Jova avait aussi affirmé que s’il revenait en Belgique, ce serait à Anderlecht. Après Vargas, le Sporting a une seconde occasion de tenir sa promesse et de frapper fort, mais il devra se montrer très convaincant auprès du joueur. Tant dans ses ambitions sportives que dans les chiffres.