Le défenseur central du Deportivo Cali (Colombie) a vu sa voiture criblée de balles dimanche soir.

Lui et son club venaient de manquer la qualification aux play-offs du championnat. Le Colombien Juan Sebastian Quintero l'a échappé belle. À l'issue du match, dimanche soir, le défenseur central du Deportivo Cali a été victime d'une tentative d'assassinat. Comme il le raconte dans la presse locale, lui et son frère ont été explicitement visés par une pluie de balles, alors qu'ils se trouvaient à l'intérieur de leur véhicule.

"J'ai senti quelqu'un frapper à la fenêtre de la voiture et j'ai vu une arme à feu qui pointait vers moi [...] La seule chose que je pouvais faire était de réagir le plus rapidement possible et d'accélérer. Mais ils ont tiré et, heureusement, les balles n'ont touché que la porte. Dieu merci, j'ai survécu sans être blessé, tout comme mon frère", a-t-il témoigné.

Le joueur de 23 ans, qui associe cette attaque à la qualification manquée de son club, a tenu à rappeler à nos confrères colombiens que "le football et un jeu". "Aujourd'hui, c'était moi et demain, il pourrait s'agir d'autres joueurs. Cela ne peut pas arriver", a-t-il poursuivi.

Pour l'heure, la police locale enquête et tente de déterminer la motivation des auteurs. 

La Colombie se souvient néanmoins de l'assassinat d'Andres Escobar en 1994, dans la banlieue de Medelin, après avoir marqué contre son camp contre les États-Unis à la Coupe du monde.