© BELGA

Football

Karama et Notaro relaient Delangre

Jean-François Prévost

Publié le - Mis à jour le

Abbas Bayat aura donc réfléchi pendant huit jours et multiplié les consultations pour finalement prendre la décision qui était dans l'air. Etienne Delangre faisait l'unanimité à Charleroi, notamment et même surtout auprès des joueurs mais il n'aura pas résisté à une série de onze matches sans succès qui n'ont rapporté que quatre points. Alors qu'il semblait encore hésitant en fin de matinée, le président du Sporting de Charleroi a débarqué au Mambourg sur le temps de midi et convoqué l'entraîneur pour lui signifier son licenciement.

Un communiqué laconique nous a ensuite informé que la direction du club avait pris la décision de remercier Etienne Delangre et que l'intérim (sic) serait assuré par le duo composé de Khalid Karama et Mario Notaro qui étaient respectivement entraîneur-adjoint et entraîneur du noyau B ainsi que des espoirs. L'information a jeté un fameux coup de froid sur le Mambourg: `Croyez bien que ce fut très difficile de trancher et que j'ai pris cette décision dans la plus grande souffrance parce qu'il s'agit d'un échec personnel dans la mesure où j'avais personnellement choisi Etienne Delangre pour succéder à Enzo Scifo, nous a témoigné Abbas Bayat. J'ai beaucoup consulté avant d'opter pour le limogeage de notre entraîneur mais au bout du compte j'ai retenu les chiffres. Ils sont implacables!´ Troisième entraîneur à quitter la scène du championnat par la petite porte après robert Waseige et Harm Van Veldhoven, Etienne Delangre sera regretté mais la loi de la jungle footballisitique aura fait son oeuvre.

Les noms qui circulent

Il s'agira maintenant pour Abbas Bayat de désigner à l'entraîneur démissionné un successeur puisqu'officiellement Khalid Karama et Mario Notaro assureront un intérim. Déjà, plusieurs noms circulent, à savoir ceux de Robert Waseige (c'était inévitable), Luka Peruzovic (qui viendrait à Charleroi pour la quatrième fois), Neba Malbasa et Danny Ost (mais celui-ci est en fonction à Stombeek) qui avait été pressenti en son temps. Les supputations vont assurément aller bon train tandis que le président de Charleroi a précisé qu'il ne s'engagerait pas sans mûre réflexion.

Le retour de Mommens

Il faut ajouter qu'il y avait déjà eu du changement au sein du staff technique du club... qui s'était enrichi en matinée avec l'engagement de Raymond Mommens qui devient responsable de la cellule scouting, celle-ci étant inexistante depuis que Mario Notaro a changé de fonctions. L'ancien international revient au Mambourg (qu'il avait rejoint en qualité de joueur en 1986) pour s'occuper de la prospection et du recrutement éventuel: `Il faut réinstaurer des structures en constituant une équipe d'observateurs, nous a expliqué l'intéressé. Je vais tout d'abord prendre la température et agir rapidement car il y a eu trop de temps perdu. Je suis en tout cas très heureux de reprendre du service après ma douloureuse expérience alostoise. D'autant que j'ai des attaches avec le Sporting de Charleroi.´

Il ne faut pourtant pas en déduire que Mommens dénichera des renforts en janvier prochain. A ce sujet, Abbas Bayat a toujours privilégié les opportunités comme ce fut le cas pour Alexandre Kolotilko et Ibrahim Kargbo. Peut-être que le marché malinois va s'ouvrir comme ce fut le cas du Molenbeekois? En attendant il semble clair que la priorité immédiate réside dans l'engagement d'un entraîneur.

© Les Sports 2002

A lire également

Facebook

Cover-PM

cover-ci

Immobilier pour vous