À l’occasion d’une visite du stade version Covid organisée jeudi matin à Anderlecht, le CEO Karel Van Eetvelt s’est exprimé sur le mercato.

Vanden Borre relégué en U21 : "On travaille depuis des mois avec Anthony et ce n’est pas simple de digérer l’intensité et la vitesse à 32 ans. Surtout après une si longue période sans match. On ne laisse pas tomber Anthony. Il ne s’entraîne plus avec le noyau A mais il peut encore nous rendre service. On va discuter avec lui pour voir comment il voit son avenir. Pour nous, il peut rester le plus longtemps possible ici. Il a tellement de vécu qu’il peut être un excellent guide pour les jeunes. Mais qui sait, il peut aussi encore revenir comme footballeur. S’il y en a bien un qui peut réussir ça…"

L’intérêt de Liverpool pour Doku : "Ai-je peur de perdre Doku ? Il ne faut jamais avoir peur. Quand tu gères un club belge, tu ne peux jamais dire qu’un départ est impossible. Si Liverpool arrive un moment avec une offre énorme, tu es obligé de la regarder. Combien coûte-t-il ? Je ne fixe pas de prix mais Gand a donné le ton avec David. Mais pour l’instant, on ne parle d’un départ de Doku que dans les médias."

La vente difficile des indésirables : "Avec le corona, c’est difficile de vendre sur le marché. Surtout des garçons qui ont peu joué. Mais on essaie de trouver une solution (NdlR : Milic a été relégué en U21 comme VdB)."