Le 8 octobre 2015, la France affronte l'Arménie. Karim Benzema fête sa 81e sélection par un beau doublé. Il ne le sait pas encore mais l'attaquant évolue pour la dernière fois avec l'équipe de France. Six ans plus tard, le "meilleur attaquant du monde", dixit Romelu Lukaku, pourrait-il faire son retour chez les Bleus? L'hypothèse, lancée par le journal L'Equipe dans son édition du jour, a pris de l'ampleur mardi midi puisque Le Parisien assure que l'attaquant du Real Madrid "devrait bien figurer dans la liste" de Didier Deschamps.

Ce mardi soir, le sélectionneur français doit en tout cas dévoiler les 26 noms qui s'envoleront à travers toute l'Europe pour cet Euro sous le signe particulier du Covid. 

Selon L'Equipe, la majorité du groupe qui a remporté la Coupe du Monde 2018 devrait faire partie de la liste. Jusque là rien d'étonnant. Mais le quotidien n'exclut pas une grande surprise, qui pourrait se nommer KB9. "Depuis quelques jours, le sujet ne semblait plus si tabou chez les Bleus et serait même entré dans la réflexion de Deschamps. Il connaît les équilibres collectifs en jeu. Mais il sait aussi ce que l'avant-centre du Real Madrid, qui traverse sans doute la meilleure saison de sa carrière, peut lui apporter lorsqu'il est à ce niveau" écrit le quotidien français.

Dans la foulée, Le Parisien a confirmé que Benzema devrait bien figurer dans la liste des Bleus. Selon Deschamps, "rappeler Benzema est désormais opportun d’un strict plan sportif et ne présente, d’aucune manière que ce soit, un quelconque risque pour l’équilibre et l’harmonie du groupe France", écrit le journal français. Tout semble donc indiquer que l'attaquant français fera son retour dès ce soir avec les Bleus. 


Le meilleur attaquant français en activité

Depuis 2015 et l'affaire du chantage de la sextape de Matthieu Valbuena (dont le procès est prévu en octobre), son absence chez les Bleus n'est strictement pas liée à un quelconque niveau sportif. Très attaché à la notion de groupe, DD préfère prendre les 23 (en l'occurrence 26 pour l'Euro) qui vivront le mieux ensemble que les 23 meilleurs joueurs techniques. Tactique qui a fait ses preuves grâce à une finale de l'Euro et un titre de champion du monde. Mais la France ne serait-elle pas championne d'Europe si le Benz' avait pris la place de Gignac en finale face au Portugal en 2016? Personne ne connaît la réponse à cette question.

Mais se priver de l'attaquant titulaire du Real Madrid depuis près d'une décennie a de quoi faire polémique. D'autant plus que l'attaquant se bonifie avec l'âge. Avec 64 buts en trois ans en Liga, soit depuis le départ de CR7 pour la Juve, il porte le poids de l'attaque Merengue sur ses épaules. Mieux, cette saison, il pèse 29 buts en 45 rencontres toutes compétitions confondues. Ce qui fait de lui le huitième meilleur buteur en Europe. Tout simplement monstrueux.

Mais pourquoi se priver d'un tel élément? Parce que pour Deschamps, la rancoeur est tenace. En janvier 2016, juste avant l'Euro qui se joue à domicile, Karim Benzema avait fait une sortie médiatique qui n'a pas du tout plu à son ex-sélectionneur. Pour Marca, il annonce que DD "a cédé à une partie raciste de la France". Le domicile du champion du monde 98 est alors caillassé et tagué. En janvier, pour BFM TV, il avait expliqué que les propos de l'attaquant de 33 ans avaient été inacceptables. "Je ne pourrais jamais l’oublier. Là, on franchit la ligne blanche. A chaque fois qu’on me demande de parler je fais en sorte d’éviter. Ma belle-famille était là-bas, ma petite filleule aussi. C’est violent. Le mot juste c’est inacceptable" avait-il expliqué.


Toujours bien informés, L'Equipe et Le Parisien parient donc sur le retour d'un indésirable comme surprise. Pour cela, Didier Deschamps va devoir se détourner de ses principes de base. Aura-t-il l'audace de tenter ce pari à quelques semaines de l'Euro? Réponse ce soir aux alentours de 20h20.