Football

Les supporters d'Anderlecht ont abusé des fumigènes, forçant M. Lambrechts à mettre fin au match après 31 petites minutes de jeu, alors que le Standard menait 2-0.

Comme au mois de janvier, le début de match avait déjà été retardé de quelques minutes à cause des fumigènes. Voilà qui donnait le ton d'une soirée électrique. Et comme on pouvait le redouter pour Anderlecht, la foudre rouche s'abattait sur le rectangle mauve.

Dès la 6e minute, Carcela servait Halilovic sur le flanc droit. Le Croate rentrait sur son pied gauche pour envoyer un coup de fusil dans la lucarne de Didillon. Mais comme au dernier Clasico joué à Sclessin et le sublime but de Carcela, cette ouverture du score était annulée après une trentaine de secondes par le VAR en raison d'un hors-jeu. Cette fois, les joueurs et supporters du Standard gardaient tout leur calme alors que ceux d'Anderlecht commençaient, déjà, à montrer leur mécontentement en jetant des fumigènes en direction du rectangle d'Ochoa.

A la 20e minute, une ouverture de Mpoku pour Laifis permettait au Chypriote de centrer en retrait vers Halilovic dont la reprise était un peu molle pour surprendre... Kara, revenu défendre sur sa ligne.

Ce n'était que partie remise puisqu'à la 23e minute, un coup franc très excentré côté gauche donnait des idées à Razvan Marin. Récemment transféré à l'Ajax Amsterdam, le Roumain avait promis qu'il donnerait tout jusqu'en fin de saison et il a tenu parole puisque son tir au premier poteau, magnifiquement travaillé, surprenait Didillon qui avait plutôt anticipé un centre (1-0, 23e). Dans la foulée, M. Lambrechts interrompait la partie car les supporters d'Anderlecht multipliaient les jets de fumigènes en direction d'Ochoa depuis plusieurs minutes.

A la reprise du match, Djenepo se faisait marcher sur le pied par Kara. L'arbitre accordait un penalty au Standard et une deuxième jaune au défenseur sénégalais après avoir consulté le VAR. Mpoku le transformait et de nouveaux fumigènes forçaient l'arbitre à interrompre la rencontre. Définitivement cette fois.

Le speaker du stade officialisait alors le victoire du Standard et les joueurs liégeois effectuaient un tour d'honneur. Scènes surréalistes. 


Le direct du match:


Les compos:

STANDARD: Ochoa, Fai, Bokadi, Kosanovic, Laifis, Marin, Cimirot, Halilovic, Mpoku, Carcela, Djenepo.

Banc: Gillet, Goreux, Cavanda, Miangue, Pocognoli, Bastien, Balikwisha, Lestienne, Emond.

ANDERLECHT: Didillon, Appiah, Kara, Bornauw, Lawrence, Gerkens, Kums, Trebel, Verschaeren, Bolasie, Santini.

Banc: Boeckx, Sanneh, Najar, Zulj, Obradovic, Kayembe, Milic, Saelemaekers.