La campagne 2008 de nos Diables a laissé entrevoir, du point de vue de la manière surtout, un avenir, sinon radieux, un peu plus clément pour notre sélection nationale. A quoi s’attendre pour 2009 ?

1 Faut-il parler d’un vrai renouveau ? Oui si, après des JO convaincants, on estime que la Belgique a pris un bon point en Turquie et frôlé l’exploit contre l’Espagne en assurant face aux petits dans les matches officiels. Non si on se montre négatifs ou exigeants : 7 sur 12, c’était le minimum exigé. L’Espagne sera première. Dans ce match, les Diables ont bien joué mais perdu. La Turquie fut mauvaise. Ce n’était pas bon contre l’Arménie et l’Estonie. Mais si l’arbitrage avait été correct tant face à la Turquie (penalty discutable de Witsel) que face à l’Espagne (but illogiquement annulé de Fellaini) : le bilan serait très positif. On en reparlera au décompte final.

2 Certains ont-ils perdu leur crédit ? Sans vouloir se focaliser sur certaines têtes, Eden Hazard a apporté davantage en vingt-cinq minutes de jeu que Stein Huysegems lors de ses onze apparitions sous le maillot des Diables. Maarten Martens, qui est pourtant un joueur très précieux et souvent décisif à l’AZ, ne parvient pas à atteindre le même rendement en équipe nationale. Si Simaeys et Overmeire ont encore tout l’avenir devant eux, on peut douter de l’apport d’un Filip Daems. Non repris au Luxembourg ou déjà avant, des joueurs comme Hoefkens, E.Mpenza, De Man, Buffel, Geraerts, Pieroni, Swerts ou Van der Heyden sont en bonne partie grillés.

3 Proto, vrai concurrent pour Stijnen ? Pour son retour entre les perches des Diables, Silvio Proto a livré une prestation difficile à juger. Il sort un magnifique coup franc en première période et il ne peut strictement rien faire sur le but. A part ça, il n’a pas vraiment dû intervenir. "Et sur le but, je touche le ballon légèrement", affirme-t-il. Sauf blessure, le Carolo ne doit toutefois pas s’attendre à jouer lorsque Stijn Stijnen sera en pleine possession de ses moyens. A partir du moment où rien ne peut être reproché au portier brugeois Proto va se retrouver en équipe nationale dans la même situation qu’à Anderlecht : en position d’attente.

4 Le noyau n’est-il pas limité en quantité ? Si la cure de jouvence subie depuis plusieurs mois par notre équipe nationale a indéniablement gonflé le talent du groupe Belgique, on doit bien constater que le réservoir n’est pas inépuisable. Avec six titulaires absents (Stijnen, Kompany, Fellaini, Defour, Witsel et Dembélé), le niveau d’ensemble baisse considérablement. "Sans compter que beaucoup, au Luxembourg, n’avaient pas l’habitude de jouer ensemble", ajoute Franky Vercauteren. Mais certaines positions ne sont clairement pas doublées. A d’autres, comme sur les flancs (voir ci-dessous), il n’y a même pas un joueur qui se dégage.

5 Qui peut résoudre le problème de flancs ? Önder Turaci n’entrant visiblement pas dans les plans de Vandereycken, Tom de Mul devant s’imposer dans la durée alors que Jonathan Legear doit encore laisser de manière permanente ses blessures au placard, il n’y en a pas beaucoup. Tous les prétendants actuels ont tendance à rentrer fortement vers l’axe du jeu. Huysegems, en tout cas, ne constitue pas une vraie solution sur la gauche. Mirallas peut-il en être une sur l’autre flanc? Peut-être s’il accepte cette fonction, ce qu’il rechigne encore parfois à faire car il préfère la pointe de l’attaque, et qu’il prend l’habitude d’y prester avec Saint - Etienne.

6 Crucial, le début de l’année 2009 ? Après le match amical à domicile face à la Slovénie du 11février (c’est officiel, le match se jouera ailleurs qu’au stade Roi Baudouin), les Diables Rouges enchaîneront deux matches cruciaux face à la Bosnie. D’abord en Belgique (stade encore à déterminer) puis en déplacement. Ces deux rencontres, disputées à quatre jours d’intervalle (28mars et 1eravril) et face à un adversaire qu’il ne faudrait pas oublier dans la course à la qualification, constitueront un tournant décisif. Si la Belgique ne prend pas quatre points sur six, la course à la 2e place (donnant accès aux barrages) sera beaucoup plus coriace encore.