© BELGA

Football

L’envol de Milan grâce à "MPH"

David De Myttenaere

Publié le - Mis à jour le

Troisième à 7 points du leader anderlechtois, le Standard peut boucler le premier tour de la première phase du championnat avec le même nombre de points que la saison passée après 15 journées. Pour cela, il doit gagner ce soir à Gand et atteindre les 28 unités.

Les Standardmen peuvent compter sur un Milan Jovanovic en grande forme ces dernières semaines. Après avoir brillé contre l’Olympiakos, le Serbe avait été décisif contre le Club Bruges juste avant la trêve internationale. Durant l’interruption du championnat, "Jova" a encore engrangé deux succès avec son équipe nationale. Bref, l’attaquant est dans une bonne période et n’hésitera pas à jouer un mauvais tour à Michel Preud’homme, même s’il doit beaucoup à l’ex-coach rouche.

"Je n’oublierai jamais mes premiers matches au Standard", commente Milan Jovanovic. "Je sortais d’une période difficile (NdlR : arrivé libre après de longs mois sans temps de jeu, Jova a dû passer un test avant de signer son contrat à Sclessin ) et je peux dire que Michel Preud’homme a relancé ma carrière. Si j’en suis là aujourd’hui, c’est grâce à lui, à Manu (Ferrera) et à Stakke (Stan van den Buijs)."

Inutile de dire que "Bisou" sera motivé pour poursuivre sur sa lancée. "Je viens de jouer deux matches avec l’équipe nationale (NdlR : l’AS Rome en aurait profité pour le visionner) et je suis un peu fatigué. Mais Guy Namurois est un génie et parvient toujours à me maintenir en forme ! Si je m’illustre plus dans les "top matches", ce n’est pas parce que je suis plus motivé mais parce que toute l’équipe est plus concentrée. Et quand l’équipe tourne bien, je peux faire la différence grâce à mes qualités. Pareil en équipe nationale."

A lire également

Facebook

Cover-PM

cover-ci