L'espoir renaît...
© Belga

Football

L'espoir renaît...

Christophe Verstrepen

Publié le - Mis à jour le

Tout le monde, au Tondreau, savait que la rencontre de samedi soir se révélait déjà cruciale pour les Hennuyers. Bien enfoncés dans leur fauteuil de lanterne rou- ge, les hommes de Daerden se devaient d'enregistrer dès la première journée du deuxième tour une victoire face à ce qui pourrait devenir dans le futur un concurrent direct pour le maintien, Saint-Trond.

Les Dragons ont rempli leur mission, ce qui va leur permettre de poursuivre leur objectif avec une confiance retrouvée et faire renaître l'espoir d'un sauvetage qui serait quasiment miraculeux.

Néanmoins, il est encore trop tôt pour juger de la véritable valeur de ce Mons new-look qui, face aux Trudonnaires, alignait cinq nouvelles recrues d'entrée de jeu et qui plaçait aussi trois transferts sur le banc des réservistes. L'exclusion de Baratto après huit minutes de jeu à peine faussa les données de l'affrontement. À partir de cet instant, les joueurs de Marc Wilmots se contentèrent, en effet, de défendre en espérant trouver l'ouverture sur un contre bien mené. De son côté, Mons se montra suffisamment serein pour porter les estocades aux bons moments. On regrettera juste le petit flottement d'un quart d'heure en milieu de deuxième mi- temps qui laissa Saint-Trond revenir dans la partie et qui aurait pu faire douter les Hennuyers si Datti n'avait pas signé rapidement la troisième réalisation montoise. Nous attendrons donc de revoir à l'oeuvre l'Albert pour tirer des enseignements plus poussés sur l'équipe de Daerden mais une première analyse secteur par secteur peut déjà être effectuée.

La défense: malgré sa supériorité numérique, Mons n'a pas toujours affiché une grande rigueur dans la gestion des offensives adverses. En plus du but de Goossens, les Flandriens sont parvenus à se créer trois ou quatre belles opportunités en seconde période dont, notamment, un envoi de Hajnal sur la barre. Avec une arrière-garde composée d'un Français, d'un Croate, d'un Italien et d'un Brésilien, la communication sera à travailler.

L'entrejeu: comme pour la défense, nous attendrons une opposition plus forte pour porter un jugement définitif. Si les nouveaux, Schaessens et Junior, ont bien tiré leur épingle du jeu dans l'axe, les anciens, Londo et Ingrao, ne furent pas toujours très précis sur leurs flancs. Mais, là aussi, des solutions de rechange existent avec des garçons comme Vervalle et La Placa. Une richesse qui n'était pas présente à l'Albert lors du premier tour.

L'attaque: quand ils sont bien servis, Goussé et Datti sont redoutables. Ce duo doit rendre jaloux certaines formations qui luttent pour le maintien. Voilà le secteur de jeu qui représente une valeur sûre pour Mons. L'arrivée de Njock accentuera la concurrence dans la division offensive.

En conclusion, on peut dire que mentalement et mathématiquement, Mons a réalisé une bonne opération ce week-end mais que la route du maintien est encore longue et que seule une victoire la semaine prochaine à Beveren pourrait déjà faire douter les concurrents directs des Hennuyers.

pour son premier match de l'année. (BELGA)

© Les Sports 2005

A lire également

Facebook

Cover-PM

cover-ci

Immobilier pour vous