Me Buyle n’a pas souhaité s’exprimer à l’issue du prononcé. C’est par communiqué, deux heures après la sentence, que le club a réagi. "Le président de la Commission d’appel a refusé la révocation de certains de ses membres, les considérant par cette décision comme étant indépendants et impartiaux. De plus, à l’issue du délibéré, la Commission a organisé une conférence de presse (NdlR : en fait, c’était le prononcé qui était public) durant laquelle elle a présenté des arguments qui étaient absents des débats, ce qui remet en question la notion de loyauté des débats. A la réception des écrits reprenant les arguments présentés par la Commission, M e Buyle a l’intention de les soumettre à la contradiction." Le communiqué précise encore : "L’Excelsior Mouscron et Me Buyle, avocat du Club, prennent acte de la décision de la Commission, mais continuent de s’interroger sur l’indépendance et l’impartialité de Willem Van Hove, membre du club de Westerlo (D1) , et Roland Reynders, affilié au club de Tongres (D3) , ayant tout intérêt à ce que Mouscron n’obtienne pas sa licence. L’Excelsior Mouscron et Me Buyle choisiront ce soir (NdlR : hier soir) la suite qu’ils souhaitent donner à cette affaire, les pistes de recours qui s’offrent à la défense du club étant nombreuses. L’Excelsior remercie ses supporters et les membres du comité de soutien et tient à rappeler qu’il se défendra jusqu’au bout."

(D’après Belga)