Football En majorité, les Diables ont vu leurs courbes de performance fléchir depuis novembre.

"Mars, c’est toujours compliqué mais il faut faire du mieux possible avec les ressources à disposition." L’aveu émane du staff des Diables. Pas question de verser dans le fatalisme mais bien de se montrer réaliste vu le contexte fait d’absences. À l’heure où les courses au titre et à l’Europe font rage, où les esprits sont davantage tournés vers la Ligue des champions qui concerne encore huit joueurs ou la Ligue Europa qui en mobilise deux, se plonger dans les éliminatoires d’un lointain Euro 2020 dans un groupe sans véritable saveur ressemble plus à une corvée qu’autre chose. D’autant que l’hiver a été plutôt rude et a impulsé une baisse de forme qui a touché la majeure partie du groupe.

Des exceptions viennent confirmer cette règle :