Vu la qualification de City déjà assurée, Kevin De Bruyne a été ménagé par Pep Guardiola à Porto. Romelu Lukaku, Thibaut Courtois et Yannick Carrasco ont foulé les pelouses ce mardi soir.

Lukaku en super héros pour l’Inter

À l’heure de jeu, l’Inter partageait encore avec Mönchengladbach et était donc condamné à la dernière place de son groupe (synonyme d’élimination européenne pure et simple). Mais, comme bien souvent, Lukaku a sauvé la peau de la bande à Conte en y allant de son doublé. La réduction du score de Pléa n’a rien changé. Tout reste donc possible lors de la réception du Shakhtar la semaine prochaine.

Liverpool valide sa qualif'

Les Reds de Liverpool seront bien au rendez-vous des huitièmes: les vainqueurs de l'édition 2019 ont fait le service minimum contre l'Ajax Amsterdam (1-0) avec un but de Curtis Jones à la réception d'un long centre venu de la droite (58e).

Cela suffit au bonheur de Jürgen Klopp et de ses hommes (12 pts), qui s'assurent au passage la tête du groupe. La deuxième place qualificative se jouera lors d'une confrontation directe alléchante entre l'Ajax (7 pts) et l'Atalanta Bergame (8 pts), freinée par les modestes Danois de Midtjylland (1-1).

Carrasco pas encore qualifié

Face à une équipe B du Bayern (déjà qualifiée), l’Atletico a manqué de décrocher son ticket pour les huitièmes. Avec Carrasco titulaire sur le flanc gauche, les Colchoneros ont pris l’avantage grâce à l’inévitable Joao Félix avant d’encaisser un penalty transformé par Muller.

De Bruyne ménagé

Pep Guardiola a décidé de ne pas faire jouer Kevin De Bruyne sur la pelouse de Porto. Les Skyblues n'ont pas trouvé la faille malgré une domination évidente face à la bande de Sergio Conceicao. Score final: 0-0. Dans l'autre rencontre de la poule l'Olympique de Marseille a pris ses premiers points en battant l'Olympiacos grâce à un doublé de Dimitri Payet sur penalty.

Pour la première fois depuis 2013, Marseille a marqué en C1 et pour la première fois depuis 2012, Marseille a gagné en C1! Cette longue attente a pris fin mardi soir avec un succès accroché contre l'Olympiakos à domicile (2-1), qui stoppe la série noire marseillaise à 13 défaites d'affilée, triste record de l'épreuve.

Les Marseillais ont pour cela bénéficié d'un peu de cette "chance" que l'entraîneur André Villas-Boas appelait de ses voeux avec deux penalties accordés, le second, assez litigieux, pour une main à la limite de la surface du défenseur brésilien Rafinha. Dimitri Payet a pris ses responsabilités les deux fois (55e, 75e) pour inscrire les deux premiers buts de sa carrière en C1. Ce succès est un soulagement pour l'OM (3 pts), qui revient à hauteur de son adversaire du soir et garde un petit espoir d'arracher au club du Pirée (3 pts), troisième à la différence de buts particulière, ce strapontin synonyme de Ligue Europa: il faudra pour cela faire mieux contre Manchester City, déjà qualifié comme premier de groupe, que les Grecs contre Porto, assuré d'être deuxième.

Revivez notre multilive: